Fonction publique : A votre bon coeur... Le rendez-vous salarial s’est tenu le 18 juin

Service Public par Fonctionnaires, Postes et Télécommunications, Services publics et de Santé

Communiqué de l’Union interfédérale des agents de la Fonction Publique FO

Rappelons que ce rendez-vous est une des conséquences du protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) rejeté par Force Ouvrière. Remplaçant les négociations salariales annuelles, il place la possibilité de revaloriser la rémunération des fonctionnaires et agents publics sous des critères macro-économiques. De fait, le gouvernement a beau jeu de justifier une croissance faible pour ne pas augmenter les traitements et salaires.

Le secrétaire d’État à la Fonction publique a donc annoncé un nouveau gel de la valeur du point d’indice pour 2019.

Ainsi, depuis 2010, cela fera 8 ans de gel ! Inadmissible pour FO car, avec l’augmentation des retenues pour pension civile (cotisations retraites), cela va entraîner une nouvelle perte de pouvoir d’achat.

Et ce ne sont pas les quelques mesurettes et corrections techniques annoncées qui vont atténuer cela.

La simple compensation de la CSG n’est pas une augmentation du pouvoir d’achat, la monétisation du compte épargne temps seulement pour la Fonction publique d’État et territoriale, à ce stade, n’est qu’un moyen d’éviter la prise de jours de congés dans des services en sous effectifs chroniques, la relance du protocole PPCR n’est que le respect des engagements du gouvernement Hollande.

Et même, si la revalorisation des indemnités de nuitée répond à une revendication de FO, il faut préciser que cela reste le simple remboursement de frais engagés par les agents pour se déplacer dans le cadre de leurs missions.

Pour la 2e année consécutive depuis son élection en mai 2017, le gouvernement Macron écarte d’un revers de la main les attentes légitimes de 5,5 millions d’agents publics représentant 20 % de l’emploi salarié de notre pays.

Pour FO Fonction Publique, l’heure reste à la mobilisation.

Revendiquer pour améliorer sans cesse les conditions de travail et de vie des agents publics et le service rendu à l’usager continue de rester notre ligne de conduite.

Libres, indépendants et déterminés, les fonctionnaires et agents publics Force Ouvrière ne lâcheront rien !

Fonctionnaires Secrétaire général

Postes et Télécommunications Secrétaire général

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Les fonctionnaires répondent au gouvernement par une grève le 22 mars

Service Public par Valérie Forgeront

Ce sera le jeudi 22 mars. Sept organisations syndicales sur neuf de la fonction publique dont l’UIAFP-FO (union interfédérale FO de la Fonction publique) annoncent pour cette date une journée de grève et de mobilisation. Les agents de l’État, de la territoriale et de l’hospitalière entendent ainsi répondre aux annonces faites ce 1er février par le gouvernement mais aussi à celles égrenées depuis le printemps.

Fonction publique : le rendez-vous salarial sous le joug du PPCR

Service Public par Valérie Forgeront

Prévu ce 18 juin, a priori, le rendez-vous salarial entre le ministère de l’Action et des comptes publics et les neuf organisations syndicales de fonctionnaires, dont l’UIAFP-FO, devrait traduire concrètement l’axe que le gouvernement entend donner à l’évolution des salaires des quelque 5,4 millions d’agents des trois versants de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière) en 2019.

Fonctionnaires FO : « il faut renforcer la mobilisation »

Fonction publique par Valérie Forgeront

Le rendez-vous salarial ne sera pas avancé au printemps 2018 ainsi que le demandaient huit organisations de la fonction publique le 15 décembre dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Action et des Comptes Publics, M. Gérald Darmanin et au nouveau secrétaire d’État chargé de la fonction (...)

Fonctionnaires : FO demande de véritables négociations salariales

Service Public par Valérie Forgeront

Le gouvernement entend-il les revendications salariales des fonctionnaires ? Non point et c’est ce qui a conduit les neuf organisations du public dont FO à réitérer le 5 novembre, à l’issue d’une « réunion de suivi » du rendez-vous salarial de l’été dernier, leur exigence de mesures « positives » de revalorisation.