Fonction publique : et maintenant le dégel du point d’indice tel un mirage ?

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

© Marta NASCIMENTO/REA

Affichant actuellement son intention de trouver des solutions pour le pouvoir d’achat face à une inflation en hausse, à la suite de la crise Covid et d’autant plus depuis la guerre en Ukraine, le gouvernement vient d’annoncer, le 14 mars, le dégel du point d’indice dans la fonction publique. Oui, mais... Ce qui est demandé depuis cinq ans par les agents et plus globalement depuis 2011 (hors un court dégel du point, en 2016-2017, à la veille aussi d’une présidentielle) n’est qu’une annonce. Le dégel demeure sans date ni montant précis et en tout état de cause, il n’aurait pas lieu avant l’été. Si l’on ajoute qu’aura eu lieu entre-temps un rendez-vous électoral majeur, le dégel reste donc pure conjecture. Les concertations [...] ne commenceront qu’après l’élection présidentielle et l’application de cette mesure ne pourra être concrète qu’après une loi de finances rectificative votée par le nouveau Parlement, donc après les élections législatives, pointait FO-Fonction publique au lendemain de la déclaration de la ministre Amélie de Montchalin au journal Le Parisien.

FO demande une hausse de 4 % minimum

Pour l’Union interfédérale, tandis que 99 % des agents subissent de plein fouet l’inflation et que tous ont déjà perdu 22 % de pouvoir d’achat depuis l’an 2000, renvoyer aux calendes grecques la revalorisation du point n’est pas acceptable. Le gouvernement, qui jusque-là s’opposait à toute mesure générale, ne manque pas non plus de rappeler le coût d’une revalorisation du point pour les finances publiques, soit 2 milliards d’euros pour 1 % de hausse. FO demande une hausse minimum de 4 %, ce qui est le taux estimé de l’inflation cette année. L’interfédérale revendique aussi un plan pluriannuel de revalorisation du point et une amélioration de la grille indiciaire, afin de redonner de l’attractivité à l’emploi public et du sens au principe de carrière.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 9 septembre 2021

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Alors que la situation demeure sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, la Commission exécutive confédérale FO réaffirme que la priorité doit être à la mise en œuvre des moyens indispensables pour protéger la santé de la population et des salariés en particulier, dont fait partie aujourd’hui la vaccination à laquelle chacun doit pouvoir accéder.

Yves Veyrier : « Des perspectives syndicales »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier

La paix, tout de suite. Ne pas s’habituer. Des milliers de victimes déjà, des millions de réfugiés. Nous n’aurons de cesse de crier contre la guerre, d’œuvrer à la solidarité des peuples et des travailleurs pour l’arrêt immédiat du conflit, pour le retrait des troupes russes d’Ukraine, pour l’arrêt de la répression contre les manifestations contre la guerre, en Russie notamment.

Pouvoir d’achat : la demande salariale demeure

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Le conflit en Ukraine va ralentir la croissance économique hexagonale, déjà fragilisée par la crise sanitaire. Si la Banque de France ne prévoit pas à ce stade de récession, l’institution table cependant sur une baisse de la croissance de 0,5 % à 1,1 % et une inflation moyenne de 3,7 % sur l’année. (...)

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de FO, était l’invité de l’émission Ecorama

Boursorama.com le 24 janvier 2022 par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Pouvoir d’achat, salaire, négociations dans les branches, inflation : Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, était l’invité de l’émission Ecorama du 24 janvier 2022, présenté par David Jacquot sur Boursorama.com