Fonction publique : face à l’inflation, une revalorisation bien trop faible

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique

Enfin une mesure d’ordre général !, indiquait le 28 juin Christian Grolier, secrétaire général de l’UIAFP-FO, à l’issue de la conférence salariale avec le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Stanislas Guérini. Celui-ci a annoncé aux syndicats une hausse de la valeur du point d’indice de 3,5 %, au 1er juillet, pour les quelque 5,7 millions d’agents publics. La mesure (représentant 7,5 milliards d’euros) sera inscrite dans le projet de loi de finances rectificative de juillet. Pour l’Union interfédérale FO, ce niveau de hausse n’est pas satisfaisant. Si le dégel du point est acquis, la revalorisation est loin de couvrir la perte de pouvoir d’achat !, insiste Christian Grolier, rappelant le recul de 25 % depuis 2000 dont 8 % en cinq ans.

Maintien de la GIPA, c’est dire !

Le traitement indiciaire des agents des trois versants était gelé depuis cinq ans (et plus largement depuis 2011 hormis une hausse de 1,2 % en deux temps sur 2016-2017). Or aujourd’hui, le ministre évoque lui-même l’inflation de 5,2 % en année glissante, ce qui est supérieur à la revalorisation, indique Christian Grolier, notant la prolongation de la GIPA. Stanislas Guérini admet donc lui-même qu’il sera nécessaire de compenser l’effet de l’inflation sur les salaires ! La « garantie individuelle de pouvoir d’achat », indemnité créée en 2008 dans la fonction publique, a d’autant plus été utilisée ces dernières années que les salaires étaient bloqués. Le ministre, qui devrait revoir les syndicats à l’automne sur la question salariale, a annoncé un travail à venir sur le bas de la grille indiciaire de catégorie B. Autres mesures, dans le versant de l’État la participation de l’employeur public aux repas de restauration collective connaîtra une hausse de 7 %. Par ailleurs, tous les agents pourront cumuler le forfait mobilité et l’aide (50 %) aux frais de transport (participation employeur). Pour l’UIAFP-FO tout cela est insuffisant et  les agents publics vont continuer de subir l’inflation.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

Les exclus du Ségur

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Une fois de plus, le gouvernement méprise les agents des secteurs médico-sociaux des PMI, de l’enfance, de la petite enfance, des services d’aide à domicile, ...

Un gouvernement... tout en même temps dans le même sens !

Service Public par FEETS FO

[Communiqué de la FEETS-FO] Par un décret du 11 juin 2020, le gouvernement institutionnalise le détachement d’office de fonctionnaires sur un contrat à durée indéterminée lorsque qu’une mission de service public est transférée au privé ou à un service public industriel et commercial.

Protection sociale complémentaire des agents publics (PSC)

Fédération FO Fonction publique par FO Fonctionnaires

Le gouvernement a soumis au vote du Conseil commun de la Fonction publique un projet d’ordonnance instaurant une participation obligatoire des employeurs publics à la complémentaire santé des agents publics et la possibilité d’une prise en charge sur la prévoyance (invalidité – décès – inaptitude) (...)