Communiqué de la Fédération générale des Fonctionnaires FO

Fonctionnaires paupérisés, maltraités : ça suffit ! Le 9 avril 2015 tous en grève !

, Fonctionnaires

Recommander cette page

Depuis 2010, la valeur du point d’indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires est gelée. Dans le même temps de 2010 à 2014, l’inflation a été supérieure à 7%.

La perte sèche est évidente et d’une ampleur bien supérieure. En effet sur cette même période les retenues pour pension civile (cotisations retraite) ont fortement progressé au prétexte d’une égalité public-privé.

C’est pourquoi la FGF-FO revendique 8% d’augmentation de la valeur du point d’indice et l’attribution uniforme de 50 points sur la grille indiciaire pour compenser les pertes subies depuis 2000.

Et à ce triste tableau il faut ajouter :

- la diminution des mesures catégorielles notamment le nombre de promotions

- le gel des primes depuis 2012

- le nouveau système de primes imposé par le gouvernement, le RIFSEEP (Régime indemnitaire prenant en compte l’Indemnité de Fonction de Sujétions, d’Expertise et d’Engagement Professionnel).

Le RIFSEEP, en plus d’affaiblir le statut général en déconnectant les primes du grade pour les lier uniquement au poste occupé, est la continuité de la maitrise salariale et du gel du point d’indice. En effet, excepté en cas de changement de poste, les primes sont gelées pour 4 ans. Au bout de 4 ans, après une discussion avec son supérieur hiérarchique si le poste n’a pas évolué, on reprend un nouveau gel de…4 ans, INADMISSIBLE ! La FGF-FO demande l’abrogation du RIFSEEP !

En plus d’une perte continue du pouvoir d’achat, d’un manque d’attractivité flagrant de l’emploi public, les conditions de travail se dégradent de jour en jour.

Les agents sont sous une pression permanente principalement causée car les suppressions de postes et par les restructurations des services.

La réforme territoriale et son cortège de mobilité ne vont rien arranger.

Face à de telles attaques contre le Service public, la Fonction publique et ses agents, pour FO, il n’est pas question de rester sans réagir. Pour ne pas rester dans son coin, courber l’échine, espérer ne pas être touché, il faut une réponse adaptée.

Il est de la responsabilité du syndicalisme libre et indépendant d’offrir un autre choix aux salariés (privé et public).

La Confédération Force Ouvrière avec d’autres organisations syndicales, a donc lancé l’appel à la grève interprofessionnelle pour le jeudi 9 avril 2015. La FGF-FO, première organisation de la Fonction publique de l’État a également déposé un préavis de grève pour ce jour.

Seule la mobilisation permettra de nous faire entendre. C’est pourquoi le 9 avril 2015, pour dire NON à cette politique d’austérité, pour redresser la tête, pour ne pas laisser penser au gouvernement que nous acceptons tout sans réagir, nous devrons être en grève et en manifestation.

Ensemble, luttons pour défendre le service public, car sans service public il n’y a pas de république !

Voir en ligne : Fédération Générale des Fonctionnaires FO