Food Coop : le supermarket sans le supermarketing

Cinéma par  Michel Pourcelot

Un supermarché américain tenu par ses propres clients : c’est le sujet de Food Coop, un documentaire sorti en salle le 2 novembre, qui augure d’une pratique sur le point de prendre de l’ampleur en France. Selon le réalisateur, il y a dix-huit projets de ce genre en France, en Espagne, en Belgique...

Un supermarché dont les clients sont les rois... Et pour cause, c’est eux qui le gèrent et qui y travaillent. Ce supermarket, c’est la Food Coop de Park Slope, créée en 1973, à Brooklyn, l’un des grands districts de la ville de New York. C’est aussi le sujet du film Food Coop, un documentaire, sorti le 2 novembre dernier, qui fait découvrir le mode de fonctionnement de cette pratique plutôt anticonsumériste appelée à se développer en France et en Europe. Le modèle est-il transposable en France ? Le réalisateur, Tom Boothe, un Américain vivant en France, répond que si l’accès à une nourriture de qualité est plus difficile aux États-Unis qu’en France, il n’en reste pas moins que tous les Français ne mangent pas bien. Il faut que chacun ait la possibilité d’accéder à des produits de qualité.

Une faim de coop

Une alimentation de meilleure qualité n’est pas le seul côté bénéfique : une famille type économiserait une somme d’environ 250 dollars par mois, soit quelque 216 euros. Dans le film une femme estime à 40% les économies réalisées par rapport aux filières ordinaires. A la Park Slope Food Coop, les participants à l’aventure donnent de leur temps, en y travaillent 2h45 minimum par semaine très exactement, l’endroit fonctionnant avec des règles parfois très précises. Forte de 17 000 membres et de 80 employés, la Food Coop est à but non-lucratif : tout est réinvesti, le travail effectué est payé trois fois plus qu’ailleurs et l’argent restant est prêté à d’autres Food Coops débutantes. La Food Coop répond aussi à d’autre besoins, comme le souligne Tom Boothe, qui participe à la coopérative parisienne « La Louve », dont l’ouverture est prévue à la mi-novembre dans le XVIIIe arrondissement : Le marché a été, dans toutes les civilisations, le lieu de sociabilisation par excellence. Aujourd’hui, personne n’imagine passer sa journée dans un supermarché classique.

Food Coop, film documentaire de Tom Boothe, sorti en salles le 2 novembre. Durée : 97 mn.
Où voir le film : http://foodcooplefilm.com/ou-voir-le-film/

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

L’Outsider : Kerviel, et maintenant le film

Cinéma par  Michel Pourcelot

L’ex-trader aura connu la prison, les « unes » de journaux, les honneurs des JT au petit écran et le voici aujourd’hui au grand, immortalisé par le nouveau film de Christophe Barratier, L’Outsider. Un spécialiste des gains qui tombe du haut d’une tour de la Défense. Dans un trou de 4,9 milliards d’euros.

Le cinéma ? Un jeu d’enfant

Exposition par  Michel Pourcelot

La Cinémathèque française à Paris, peu réputée comme un lieu destiné aux enfants, les accueille tout particulièrement jusqu’au 30 juillet avec une véritable exposition qui leur est dédiée : « Mômes & Cie »