Force ouvrière ne veut plus négocier au Medef

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière par Jean-Claude Mailly

À la veille de ce qui devrait être, cette fois, l’ultime séance de négociation sur les instances représentatives, FO refuse pour l’avenir de se déplacer au Medef : « Nous demandons un lieu de négociation neutre, comme le Conseil économique et social », déclare Jean-Claude Mailly, secrétaire général. Sur le fond, le syndicat exclut toujours toute remise en cause du CHSCT.

 Voir en ligne  : www.actuel-ce.fr

Sur le même sujet

Jean-Claude Mailly (FO) : « Je crains une dérive à l’anglo-saxonne »

Les Echos | le 25 mai 2015

« Le leader syndical tire à boulets rouges contre le projet de loi sur le dialogue social « qui porte mal son nom ». Il redoute une inversion de la hiérarchie des normes. FO est « dans une logique d’accord » sur l’Agirc-Arrco. », Leïla de Comarmond et Solveig Godeluck

La « réformite » ou la maladie de la réforme

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Une réunion s’est donc tenue à Matignon sur le dialogue social, à la suite de l’échec de la négociation entre syndicats et patronat. Même s’il n’y est pas obligé, le gouvernement est en droit de se saisir du dossier.
Les deux points délicats concernent les IRP et la représentation des salariés des TPE. (...)

18 février 2015 : journée internationale de défense du droit de grève, FO la soutiendra et y participera !

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°24 par Secteur Europe - International

Dans le cadre de la remise en question du droit de grève à l’OIT, la Confédération Syndicale Internationale a lancé une grande campagne afin de défendre ce droit, fondamental pour les salariés. Le droit de grève est un fondement solide et essentiel de la démocratie et de la justice économique, rempart (...)