Force Ouvrière persiste et signe : Maintien des DUT (diplôme universitaire de technologie) actuels en deux ans !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Manifestation a Paris contre la réforme de l’enseignement supérieur le 9 décembre 2019. ©Nicolas TAVERNIER/REA

Le projet d’un passage d’un Diplôme universitaire de technologie 180 (pour 180 « crédits ECTS ») en 3 ans s’inscrit dans le cadre défini par l’arrêté licence auquel Force ouvrière s’est opposée.

Ce « DUT 180 » aboutirait de facto à la suppression du DUT en deux ans avec ses 44 spécialités, diplômes professionnels produits des négociations dans les branches entre les interlocuteurs sociaux, avec des programmes nationaux fixés par des arrêtes nationaux, et comme tels reconnus dans les conventions collectives.

Cette reconnaissance constitue un acquis déterminant pour les salariés titulaires de ces diplômes, en termes d’embauche comme de salaire.

La qualité de ce diplôme, unanimement reconnue, assure à ses titulaires la possibilité d’une insertion immédiate sur le marché du travail, avec des salaires définis dans les Conventions collectives. Il permet également à ceux qui le souhaitent de poursuivre avec succès des études jusqu’au niveau bac +3 et bac + 5.

Force Ouvrière demande le maintien des DUT fondés sur les arrêtés actuels en deux ans.

Nathalie Homand Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : la liberté, l’égalité et la dignité n’attendent pas !

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Marjorie Alexandre, Secteur Égalité professionnelle, Secteur Europe - International

Comme chaque 25 novembre, Force Ouvrière s’associe à la journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, journée également soutenue par la Confédération Syndicale Internationale (CSI) et la Confédération européenne des syndicats (CES).

Suivi des réformes : le gouvernement n’entend pas les organisations syndicales

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Révélée par la presse ce week-end, une circulaire du Premier ministre, datée du 18 novembre, rappelle à l’ensemble de ses ministres et aux préfets son ambition de faire aboutir les réformes prioritaires du gouvernement, notamment la réforme de l’État, annonçant la création d’un baromètre de suivi d’une trentaine de réformes, actualisé chaque trimestre, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français.