Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Force Ouvrière soutient la mobilisation et la multiplication des actions pour le retrait du projet de loi travail

Communiqué de FO

Manifestation contre la loi Travail du 19 mai 2016 à Paris. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - flickr.com/force-ouvriere





La confédération Force Ouvrière apporte son soutien à l’ensemble des salariés en grève qui mènent actuellement des actions contre ce projet de loi.


Le bras de fer continue face au comportement de blocage du gouvernement.


C’est avec détermination à la fois dans l´action et en réclamant le dialogue que Force Ouvrière continue la mobilisation et appelle à l’amplifier.


Les manifestations du 26 mai et la journée de grève interprofessionnelle et de manifestation nationale du 14 juin prochain seront autant de moments forts pour exprimer mécontentement et revendications.


Force Ouvrière appelle l’ensemble des salariés à rejoindre les actions de ces deux journées.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.