« Forfait jour » et « Organisation du travail » - Conditions de travail : un avis de recherche est lancé

Conditions de travail par Énergie et Mines

Communiqué de FO Energie et Mines

« Forfait jour » et « Organisation du travail » : les deux accords signés en 2016 devaient, d’après la direction, améliorer les conditions de travail.
Un an plus tard, FO Energie et Mines fait le constat d’un échec sans précédent.

Forfait Jours, alerte aux Risque Psychosociaux !

Contrairement aux « éléments de langage » diffusés par la Direction ou certains syndicats signataires, la grande majorité des Cadres qui ont opté pour le forfait jour n’ont pas été « emballés » par l’accord. Ils ont simplement considéré que ne pas signer, c’était prendre un risque fort sur ses Rémunération de la performance contractualisée des cadres (RPCC), et qu’ils n’auraient de toute façon pas le choix au prochain changement de poste. Pour eux, il valait donc mieux prendre les 2 niveaux de rémunération (NR) prévus par « l’accord ».

Un an plus tard, le bilan est sombre : la mise en œuvre de l’accord entraine une augmentation de la productivité supportée par les agents, une dégradation de la qualité de vie au travail et de l’autonomie des cadres.

De plus, la Direction rattrape les 2 NR « supplémentaires » accordés aux cadres signataires en faisant fondre les effectifs et les quotas d’avancements.

Les Organisations Syndicales signataires de l’accord forfait jours ont beau protester et réclamer une réunion du comité national de pilotage, c’est trop tard !

Les cadres commencent à se rendre compte que la confiance qu’ils ont accordée aux Directions est bafouée.

FO Énergie et Mines alerte la Direction sur la dégradation des conditions de travail et l’augmentation des Risques Psychosociaux liés à ce dispositif.

FO Énergie et Mines tire la sonnette d’alarme !

Il faut le dire clairement : la Direction porte toute la responsabilité de l’augmentation des contraintes et de l’absence de plan de prévention des risques.

Organisation du Travail, la deuxième couche !

Dans la foulée du forfait jour, un autre Accord a vu le jour, encore une fois entériné par les deux mêmes organisations syndicales…

Le titre de cet accord : « Améliorer le fonctionnement et les conditions de travail des équipes au quotidien, pour plus de qualité de vie au travail et de performance des organisations ».

Lors de cette négociation, il nous est apparu inévitable de parler d’effectif pour traiter du fonctionnement : refus catégorique de la Direction !

Comment traiter de l’amélioration du fonctionnement sans aborder la question des effectifs ?

Que dire de l’amélioration des conditions de travail ?

L’augmentation de la « performance des organisations » est le seul élément qui compte vraiment pour la Direction !

Améliorer les conditions de travail en supprimant des emplois, cherchez l’erreur !

Comment ? En augmentant la pression pour faire plus avec moins d’agents.

Et en tentant de faire croire à tous, que la solution a été trouvée de façon collective (ceux qui ont déjà vécu la mise en place du « Lean management » voient bien de quoi il s’agit).

Qu’on ne s’y trompe pas : FO n’est évidemment pas opposée à l’augmentation de la performance. Mais cette augmentation, pour s’inscrire dans la durée, ne peut se faire qu’avec les agents, en leur accordant des contreparties réelles.

Faire contre les agents, c’est l’assurance d’aller dans le mur à moyen terme.

Car il faut le rappeler, la principale richesse d’EDF, c’est son personnel.

Face à l’orientation de l’entreprise, et à l’attitude déloyale des Directions, les représentants FO Énergie et Mines accompagneront les agents afin de faire respecter leur droit.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Les regards se tournent vers le 5 décembre !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Depuis notre CCN (Comité confédéral national), j’aurai rencontré de Chaumont, à Rennes, Bordeaux, puis Strasbourg et Saint-Étienne, près de 1 300 délégués des syndicats FO lors des congrès et réunions de rentrées des Unions départementales (Ille-et-Vilaine, Vendée, Gironde, Côte-d’Or, Oise, Bas-Rhin, Loire (...)

Face à la régression sociale, FO Com appelle à la résistance

Congrès d’UD par Clarisse Josselin

Le 23e congrès de la fédération FO Com s’est tenu du 11 au 14 juin à Marseille, en présence d’environ quatre cents délégués. La préservation des services publics, des acquis sociaux, des conditions de travail et de l’emploi ont été au cœur des discussions. Christine Besseyre a été élue au poste de secrétaire générale.

FO tire la sonnette d’alarme dans les Ehpad

Service Public par Françoise Lambert

La réforme de la tarification des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vient aggraver des conditions de travail et une prise en charge des personnes âgées déjà dégradées. La Fédération des Services publics et de Santé FO se mobilise.

EDF supprime 7 000 emplois en 4 ans

Service Public par Énergie et Mines

Démantèlement d’EDF, déréglementation du marché de l’énergie, choix politiques et industriels désastreux conduisent aujourd’hui à une réduction drastique de la masse salariale de l’entreprise publique.