Les gares sont sales : 19e jour de grève à H. Reinier, les salariés doivent être entendus

Grève par FEETS FO

Communiqué de la Fédération de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS-FO)

Les salariés affectés au nettoyage des gares SNCF du Nord de l’Ile-de-France (75 gares) sont en grève depuis le 2 novembre 2017 à l’appel notamment du syndicat FO des personnels du nettoyage des trains et gares d’Ile-de-France (FO PNTG). En cessant le travail depuis 19 jours, ils demandent le respect de la convention collective nationale du secteur : manutention ferroviaire, la revalorisation de la prime de panier, de vacances, une meilleure progression dans la carrière et l’embauche de personnel pour combler les postes vacants. La FEETS FO leur apporte tout son soutien et demande l’ouverture de réelles négociations avec le syndicat.

A ce titre, nous constatons que la Direction de H. Reinier n’a pas évalué à sa juste valeur la détermination des salariés en grève. Ainsi après plus de 15 jours à avoir refusé l’ouverture des négociations, le contact de ce jour et ses propositions ne permettront pas de satisfaire la demande des salariés. En effet, sa seule proposition est de respecter l’application de la convention collective alors que la loi l’y contraint déjà.

Pour la FEETS FO, les pouvoirs publics ne peuvent demeurer absents tant du côté du ministère des Transport qu’en ce qui concerne le donneur d’ordre : la SNCF, les uns et les autres portent une part de responsabilité dans ce conflit, notamment via l’intervention de la sureté ferroviaire et en facilitant l’introduction de personnel extérieur en lieu et place des grévistes.

Pour la FEETS FO, seule une véritable négociation prenant en compte toutes les revendications répondra aux besoins exprimé et pourra mettre fin au conflit.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Nettoyage : la serpillère brûle chez Onet

Conditions de travail par Evelyne Salamero

Depuis près d’un mois, 90% des salariés chargés du nettoyage des 75 gares SNCF du nord de l’Ile-de-France sont en grève, à l’appel notamment de FO. A plus de 300 kilomètres de là, en Moselle, des agents d’entretien de sites industriels et de grandes entreprises ont dû se mobiliser pour empêcher le licenciement de leur déléguée FO et se battent encore contre des « cadences de travail insupportables ».

Toilettes de la SNCF : La détermination a gagné, les salariés sont maintenus dans leurs droits

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

Par accord conclu ce jour entre la SNCF, Spaciao Confort et 2theloo, accord porté à la connaissance des salariés, il a été décidé que la société 2theloo s’engageait à reprendre l’ensemble des personnels affectés sur les chantiers en grève au sein des gares de Paris aux conditions actuelles conventionnelles (...)