Garde des enfants de moins de trois ans : un coût moyen de 187 euros par mois

Protection Sociale par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

À quel mode de garde les parents d’enfants de moins de trois ans font-ils appel ? Et combien dépensent-ils ? La Direction des statistiques des ministères des Affaires sociales, du Travail et des Finances (Drees) s’est penchée sur ces questions dans deux études publiées en août 2015.

En 2013, 55 % des enfants de moins de trois ans non scolarisés sont confiés à un moment de la semaine à un mode de garde payant. Il s’agit le plus souvent d’une assistante maternelle agréée (31 % des enfants au total). Le deuxième mode de garde est l’Établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE), c’est-à-dire la crèche ou la halte-garderie. Sur les 24 % d’enfants concernés, 2 % ont aussi recours à d’autres modes de garde concomitants. La garde à domicile concerne, elle, moins de 2 % des enfants.

Le coût moyen de la garde d’enfants de moins de trois ans pour les familles, après déduction des allocations versées par la CAF et des crédits d’impôt, s’élève à 187 euros par mois.

Une moyenne de 1,20 euro l’heure pour la crèche

Les parents qui ont recours à une assistante maternelle déboursent en moyenne 195 euros pour 139 heures de garde, et ceux qui ont choisi la crèche ou la halte-garderie 153 euros par mois pour 125 heures. La crèche apparaît ainsi comme le mode de garde payant le moins onéreux, avec une moyenne de 1,20 euro l’heure.

Au final, les allocations et les aides fiscales permettent d’alléger de 55 % la facture moyenne des familles.

Entre 2007 et 2013, note la Drees, « le reste à charge horaire des familles a légèrement augmenté quel que soit le mode d’accueil ». En revanche « il reste stable » pour les familles modestes qui font appel à une crèche ou une halte-garderie et « il diminue pour les familles monoparentales qui recourent à une assistante maternelle ».

Repères : Forte baisse du taux de scolarisation des enfants de deux ans
En France, tout enfant doit pouvoir être accueilli, dès l’âge de trois ans, à l’école maternelle. L’accueil des enfants de deux ans est fait dans la limite des places disponibles. À la rentrée 2013, 97 200 enfants de deux ans étaient scolarisés, soit un enfant sur huit de cet âge. En 1999, plus d’un tiers d’entre eux étaient scolarisés.

Sur le même sujet

Rétablissement de la prime Naissance

Communiqué de FO par Serge Legagnoa

Le 25 juin 2020, la proposition de loi de M. Lurton qui consiste à rétablir le versement de la prime à la naissance au 7e mois de grossesse d’un montant de 947,32 euros, a été adoptée en première lecture à l’unanimité.