Normes internationales - FO Hebdo

Genève : ouverture de la conférence internationale du travail de l’OIT

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

Ouverture de la 105e Conférence internationale du Travail, le 30 mai 2016. Photo © Marcel Crozet

Les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs des 187 États membres de l’OIT (Organisation internationale du travail) débattent du 30 mai au 10 juin.

Les délégués à la 105e CIT (Conférence internationale du travail) font le point sur l’application des normes internationales du travail, notamment sur la liberté syndicale et de négociation.

C’est en regard de la convention 87 sur la liberté syndicale qu’un pays d’Europe occidentale, le Royaume-Uni, fait partie des 24 nations (cette liste varie d’une année sur l’autre) dont la situation va être plus particulièrement examinée. Les syndicats britanniques y tenaient, dénonçant une loi sur les syndicats, adoptée récemment, qui aggrave les restrictions au droit de grève.

La commission d’application des normes débattait aussi cette année des conventions protégeant les travailleurs migrants, dont les syndicats soulignent qu’elles sont insuffisamment ratifiées.

Les multinationales, leurs sous-traitants et fournisseurs

Par ailleurs, les délégués abordent cette année les problèmes liés aux chaînes d’approvisionnement mondiales. Les travailleurs militent en faveur d’un mécanisme contraignant, ou devoir de diligence, permettant de s’assurer du respect les normes du travail dans les entreprises sous-traitantes et les fournisseurs des multinationales.

Une troisième commission a pour thème « le travail décent au service de la paix, de la sécurité et de la résilience aux catastrophes. Cette discussion devrait aboutir en 2017 à une révision d’une recommandation (71) datant de 1944, c’est-à-dire de la période de transition entre la guerre et la paix.

Une autre commission est chargée d’évaluer l’impact de la déclaration de l’OIT de 2008 sur la justice sociale dans le contexte de la mondialisation.

Enfin, une cinquième commission va travailler sur les conventions du secteur maritime.

Ouverture de la 105e Conférence internationale du Travail, le 30 mai 2016. Photo © ILO/Pierre Albouy

Zoom : FO dans la CIT
Yves Veyrier, secrétaire confédéral FO, membre du comité de rédaction de la commission sur la justice sociale entend plaider pour que le système multilatéral (G20, Banque Mondiale, OMC, FMI, UE) serve l’application des conventions de l’OIT, au nom de la cohérence sociale, et non l’inverse comme trop souvent. Marjorie Alexandre, assistante du secteur international, intervient au sein de la commission des normes. Jean-Claude Mailly devait intervenir en séance plénière, au Palais des Nations unies.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Evelyne Salamero

Journaliste - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément