« Grand débat » : Supprimer le service public de déneigement !

Service Public par FEETS FO

© Baptiste FENOUIL/REA

Communiqué de la Fédération de l’Equipement de l’Environnement des Transports et des Services - FO

Utilisant l’expression du malaise social qu’il a lui-même initié, le gouvernement conduit au travers du « Grand débat » une opération de jaunissement des mesures d’Action Publique 2022.

Pour participer à ce « Grand débat », il faut accepter de dresser une liste de missions de services publics à supprimer sur l’autel de la rigueur budgétaire, et il faut s’abstenir de parler de justice fiscale alors que la fracture économique entre revenu du travail et rentes du capital se creuse.

Ouvrir cette boite de pandore, c’est miser sur la difficulté du bénéficiaire du service public républicain à mesurer ce qu’il perdrait à la suppression de telle ou telle mission dont les effets ne sont palpables pour lui qu’à moyen terme, ou lorsqu’il est confronté à un besoin conjoncturel mais grave ou urgent !

Au même titre que l’assuré social en bonne santé ne mesure pas forcément l’utilité d’un système collectif et solidaire, l’usager de la route mesure-t-il l’importance de conserver un service public national d’exploitation de la route financé par la solidarité nationale ?

En cette période hivernale propice pour toucher du doigt l’effectivité et l’utilité d’un service public présent toute l’année, la FEETS-FO alerte sur les risques de démantèlement et de privatisation des Directions Interdépartementales des Routes gérant le réseau routier national.

Sur ce sujet, laisser le gouvernement dérouler ses projets en l’état, c’est accepter de laisser l’usager devoir se payer la possibilité de circuler en toute sécurité en fonction de sa capacité à passer par la case « péage ».

Sur beaucoup d’autres sujets, laisser le gouvernement dérouler ses projets, c’est accepter de laisser le citoyen seul face à l’arbitraire local, c’est accepter de continuer à détruire les compétences publiques pour prévenir et gérer les crises (climatiques, environnementales, maritimes…).

La FEETS-FO ne l’accepte pas et refuse de cautionner la casse des services publics et de la Fonction Publique telle que programmée par le gouvernement actuel.
C’est quand le service sera cassé qu’on le regrettera, mais il sera trop tard !

FO appelle à la défense du service public et de la Fonction Publique le 7 février 2019 : parce qu’il est temps de dire stop !

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Retraites - Renforcer et élargir dès maintenant la mobilisation !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La confédération réunissait ce jour l’ensemble de ses fédérations nationales de tous les secteurs d’activité : métallurgie, automobile, aéronautique, chimie, raffineries, pharmacie, textile, agro-alimentaire, grande distribution, restauration, agriculture, commerce, services à la personne, banque, (...)

Le grand débat pour revenir à l’antienne de la réduction de la dépense publique !

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Étonnamment, le Premier ministre, en conclusion de la restitution du Grand débat ce matin, a retenu comme première exigence celle de « baisser, et baisser plus vite, les impôts » et y a ajouté que, selon lui, si, « les Français ont compris, avec plus de maturité que certaines formations politiques, qu’on ne peut pas baisser les impôts si on ne baisse pas la dépense publique ».