Grève des cheminots… en Angleterre

Revue de Presse par Christophe Chiclet

Alors que les Britanniques englués dans un Brexit sans fin viennent de voter, le mouvement social est toujours présent. Les cheminots anglais entament une très longue grève. Aperçu dans la presse.

Courrier International

Le magazine explique les raisons du conflit : « Dans le sud-ouest de l’Angleterre, conducteurs de train et contrôleurs ont commencé un mouvement social couvrant la quasi-totalité du mois de décembre. L’objet de leur courroux : la remise en cause de la présence d’un second agent à bord. ̎ La plus longue grève de l’histoire récente ̎ du secteur ferroviaire. Voici comment la chaîne de télévision Sky News qualifie le mouvement social entamé le 1er décembre par les conducteurs et les contrôleurs de l’entreprise South Western Railway ». D’autant que cette grève touche 600.000 passagers/jour, en particulier vers les banlieues les plus peuplées de Londres.

La Tribune de Genève

Le quotidien genevois donne la parole au syndicat : « Les membres du syndicat Rail, Maritime, Transport (RMT) ont indiqué qu’ils allaient débrayer à partir de lundi [2 décembre] jusqu’au nouvel an sur ces lignes qui desservent depuis Londres une partie de sa banlieue et des villes du sud-ouest de l’Angleterre comme Bristol ou Portsmouth,…, Des discussions ont eu lieu ces deux derniers jours mais ont achoppé, le RMT accusant la direction de ̎ ruiner ̎ les tentatives de trouver un compromis. Le différend porte sur la présence de gardes dans les trains, South Western prévoyant que la responsabilité de fermer les portes soit transférées des gardes aux conducteurs ». Ces gardes étant l’équivalent de notre deuxième agent dans les anciens métros.

20 Minutes

La privatisation des chemins de fer britanniques par les conservateurs il y a plusieurs années a été catastrophique, en particulier dans le domaine de la sécurité. « Le syndicat affirme que cela réduit le rôle du garde à celui d’un ̎ passager amélioré ̎ et menace leur fonction de disparition tout en nuisant à la sécurité du train. Ce mouvement social intervient alors que l’amélioration du transport ferroviaire, dont les dysfonctionnements et le coût sont régulièrement dénoncés dans le pays, est l’un des grands thèmes de la campagne avant les législatives du 12 décembre ».

Franceinfo TV

Mêmes maux, mêmes conséquences : « La direction promet qu’un second employé restera présent dans le train. Le syndicaliste Steve Hedley est dubitatif : ̎ Pourquoi ils garderaient quelqu’un d’autre dans le train s’il n’a aucune responsabilité en matière de sécurité ? Les conducteurs doivent regarder devant eux, pas derrière leur épaule pour s’assurer que personne n’est coincé entre les portes ̎. Les revendications sont proches du droit de retrait exercé en octobre par les cheminots français, dont l’action est observée de près outre-Manche. ̎ Les Français, quand ils se mettent en grève, c’est très puissant, estime un cheminot. Alors on leur souhaite bonne chance, et on continue à lutter ici aussi ̎ ».

Sur le même sujet

Cheminots : impressionnante mobilisation

Service Public par Evelyne Salamero

Les cheminots ont massivement fait grève et manifesté ce 22 mars pour défendre leur statut et le service public ferroviaire contre le projet de réforme de la SNCF que le gouvernement entend imposer dans le cadre de l’ouverture du « marché ferroviaire » à la concurrence, à l’appel notamment de FO.

SNCF : le train de la grève ne s’arrête pas

Mobilisation par Evelyne Salamero

Les cheminots sont de nouveau en grève ces 25 et 26 mai et s’apprêtent à participer nombreux, notamment à l’appel de la fédération FO, aux manifestations de demain pour le retrait de la loi Travail. Certains font grève en continu depuis déjà plus d’une semaine, là ou des assemblées générales ont décidé chaque jour de la poursuite du mouvement.