Grève des sages-femmes

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

© Fred MARVAUX/REA

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

Faisant suite à notre préavis de grève du 27 septembre 2021 et à notre demande d’audience concernant le dossier des Sages-Femmes, une délégation de la Fédération FO-SPS a été reçue hier au Ministère de la Santé.

Tout en regrettant l’absence de négociation avant les annonces unilatérales du Ministre de la Santé, la Fédération FO-SPS a rappelé en préambule l’ensemble de ses revendications :

 Pour une revalorisation de 200 points d’indice majoré de la rémunération des personnels Sages-Femmes, à la hauteur de leurs responsabilités et compétences ;
 Pour l’amélioration des conditions de travail par le doublement en effectifs des Sages-Femmes à hauteur de 1 femme = 1 Sage-Femme ;
 Pour obtenir le statut d’enseignant-chercheur Sages-Femmes ;
 Pour l’évolution du statut des Sages-Femmes au sein de la Fonction Publique Hospitalière ;
 Pour l’étalement de la formation Sages-Femmes sur 6 années, afin de limiter les causes de Burnout des étudiants.

Nos échanges ont été enrichis par l’expertise et le regard professionnel de deux Sages-Femmes faisant partie de notre délégation.

Les revendications des Sages-Femmes sont légitimes et fondées, elles s’appuient à la fois sur leur niveau d’étude, leurs responsabilités grandissantes et leur rémunération insuffisante.

Pour la Fédération FO-SPS, le manque d’attractivité et de fidélisation ont pour conséquences leurs mauvaises conditions de travail et l’impossibilité d’accomplir leurs multiples tâches en toute sécurité.

Par ailleurs, il est inacceptable que quasiment 70 % des étudiants Sages-Femmes soient en burnout et que 20 % quittent leurs études avant la fin de leur cursus. A ce titre, la revendication consistant à lisser le programme de formation sur 6 années apparaît comme nécessaire et urgente.

La Fédération FO-SPS a exigé l’ouverture immédiate des négociations sur la base de nos revendications. Dans le cas contraire, elle appellera à la grève le 7 octobre 2021 afin de construire le rapport de force essentiel pour obtenir satisfaction.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet