Grève illimitée pour la radioprotection dans les centres du CEA

Communiqué de Presse de la Fédéchimie FO par Fédéchimie

« CEA Saclay » par Cinerama14Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons.

Un préavis de grève d’une durée illimitée à partir du 4 décembre 2014 a été déposé le 26 novembre 2014 par la CGT et FO pour Les salariés du Service de Protection contre les Rayonnements (SPR) du CEA Saclay (91) .

Les revendications sont les suivantes :

  • Abandon du projet de réorganisation du SPR et a minima le maintien des missions actuelles effectuées par les personnels concernés ;
  • Le maintien des effectifs du SPR ;
  • L’arrêt des suppressions de postes au SPR ;
  • L’arrêt de la sous-traitance des activités de radioprotection et de surveillance de l’environnement ;
  • La requalification en contrat à durée indéterminée CEA de tous les salariés en sous traitance et contrats précaires.
  • Une première réunion avec la direction s’est tenue.

Malgré la grève, la direction n’a pas changé d’un pouce sa position en prétendant que son projet ne remet pas en cause la sécurité.

Cependant la direction veut transférer des activités de radioprotection à des salariés des installations qui ont déjà d’autres fonctions. Ce qui remet en cause les moyens humains et matériels affectés à la radioprotection ainsi que l’impartialité des contrôles effectués.

Le projet de réorganisation de la radioprotection sur tout le CEA a pour unique but de faire des économies au détriment de la sécurité des personnes et de l’environnement.

Les salariés en grève demandent à toutes les organisations syndicales de les soutenir et de refuser de traiter de cette réorganisation lors du prochain Comité National (CCE) du 15 décembre, tant que le projet n’a pas été validé par les salariés.

 Voir en ligne  : Fédéchimie FO

Fédéchimie Secrétaire général

Sur le même sujet

La victoire : Centre CEA Le Ripault

Entre Militants

Après plusieurs mois d’une forte mobilisation à l’appel de six syndicats, les 650 salariés du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) Le Ripault à Monts (Indre-et-Loire) ont gagné. La ministre des Affaires sociales a annoncé le 28 août, à la demande de François Hollande, la non-fermeture du site et l’arrêt (...)

La ministre de l’Energie la défend maintenant à Bruxelles !

FO demande la prolongation des concessions hydro-électriques par Énergie et Mines

Alors que jusqu’à présent le gouvernement rejetait toute idée de prolongation de la durée des concessions hydro-électriques considérées comme étant impossible, il vient depuis peu de changer de positionnement, ce qui redonne espoir au monde de l’hydraulique en France.

Avenir de Fessenheim : Les salariés méritent mieux que ces chamailleries politiciennes !

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

L’avenir de la centrale de Fessenheim ne cesse de générer des déclarations aussi contradictoires qu’absurdes. De quoi s’agit-il en effet ? La récente loi sur la transition énergétique, qui vient d’être promulguée, est claire.
La récente loi sur la transition énergétique, qui vient d’être promulguée, est (...)

FO Énergie et Mines assigne Direct Energie en justice

Emploi et Salaires par Énergie et Mines

Au moment où la concurrence s’intensifie dans l’électricité et le gaz, où les entreprises historiques, EDF, Engie et les entreprises locales de distribution, perdent des parts de marché, le refus des nouveaux opérateurs d’appliquer la règle commune de notre secteur, le Statut national des IEG, devient chaque jour plus intolérable.