Habillement : 1 600 emplois supprimés à La Halle aux vêtements et chez André

Emploi et Salaires par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

Le groupe Vivarte, qui regroupe des enseignes d’habillement dont La Halle, André, Kookaï, Naf Naf, Minelli, Caroll, a annoncé mardi 7 avril la suppression d’environ 1 600 postes. La marque la plus touchée est La Halle aux vêtements, l’ancien navire amiral du groupe, plombé par de lourdes pertes. Lors d’un comité central d’entreprise, la direction a indiqué que 174 magasins sur un total de 620 baisseraient leur rideau. Ces fermetures et les restructurations dans l’entreprise se traduiront par la suppression de 1 500 postes, sur un total d’environ 17 000 emplois en France. Vingt-trois fermetures supplémentaires de magasins sont envisagées dans l’hypothèse où ceux-ci ne seraient pas repris par une autre marque du groupe. Pas moins de 176 postes sont sur la sellette. Le plan de la direction prévoit en outre le regroupement de 47 magasins La Halle aux enfants au sein des magasins de vêtements pour adultes et des réorganisations à l’intérieur même de certains magasins avec quelque 190 suppressions de postes. La logistique et le siège ne seront pas épargnés, avec la suppression de soixante-quinze postes au dépôt et de 147 au siège.

Chez André, où se tenait aussi un comité central d’entreprise le 8 avril, trente-cinq fermetures de magasins de chaussures sont prévues, avec 105 suppressions de postes. Le même jour, Kookaï a annonçait 43 suppressions de postes au siège de la marque.

A La Halle aux vêtements, comme au sein de l’enseigne André, les syndicats expliquent les difficultés des enseignes par une tentative de montée en gamme, à laquelle la clientèle habituelle n’a pu adhérer. « A l’instar de ce qui s’est passé à La Halle aux vêtements, la marque André s’est repositionnée sur des produits mode aux prix plus élevés », confirme Philippe Deffains, délégué syndical central chez André. « Nous sommes vraiment catastrophés », indique Magali Gibert, déléguée syndicale FO à la Halle aux vêtements, « Nous demanderons à la direction de procéder au reclassement d’un maximum de personnes et d’aider les salariés non qualifiés, très nombreux dans l’entreprise, à se former ».

De son côté, Gérald Gautier, délégué syndical FO La Halle aux chaussures et membre du comité de groupe, rappelle : « le groupe Vivarte a bénéficié de 30,5 millions d’euros au titre des allègements Fillon sur les bas salaires et les contrats aidés, et de 15 millions d’euros de crédit d’impôt au titre du CICE. »

Sur le même sujet

L’alerte : groupe Vivarte

Entre Militants

Après un important plan social en mars, avec 1 700 suppressions de postes en tout dans différentes enseignes dont La Halle aux Vêtements très touchée, le groupe Vivarte s’apprête à fermer près d’une quarantaine de magasins, 16 pour La Halle aux Chaussures, 4 ou 5 Kookaï et 7 André. Une douzaine de magasins (...)

La colère des salariés de Vivarte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

A l’appel des syndicats du groupe d’habillement (La Halle, Kookaï, André…) dont FO, les salariés ont manifesté devant le siège social mardi 28 avril, jour où se tenait un comité central d’entreprise concernant un plan de 1 600 suppressions de postes. Les syndicats ont adressé une lettre ouverte au P-DG de (...)