Retraite

Hausse de la CSG : les retraités dans la rue le 15 mars

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Les retraités seront mobilisés le 15 mars à l’appel de l’Union confédérale des retraités FO et de huit autres organisations de retraités. Ils protestent contre la hausse de la CSG et la baisse de leur pouvoir d’achat. Les retraités sont aussi invités par « le groupe des neuf » à participer à la journée de grève et de manifestations pour la défense du service public et de la fonction publique, prévue le 22 mars.

La pilule de la hausse de 1,7 point de la CSG au 1er janvier 2018 ne passe pas. L’Union confédérale des retraités FO (UCR-FO) et huit autres organisations de retraités (CGT, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FG-Fonction publique, LSR, Ensembles et solidaires) appellent les retraités à se faire entendre le 15 mars, sur l’ensemble du territoire français. Une journée d’action dont la date coïncide avec celle choisie par les personnels des Ehpad pour leur deuxième journée de grève nationale.

Des rassemblements, des manifestations ou des délégations auprès des élus locaux, des préfets ou des agences régionales de santé seront programmés par les organisations de retraités dans les départements le 15 mars. À Paris, les retraités sont invités à rejoindre une manifestation prévue en direction de Matignon, à partir de la gare Montparnasse.

Une perte de plusieurs centaines d’euros par an

La hausse de 1,7 point de CSG pour les retraités correspond à une augmentation de 25% de la CSG pour la plupart des retraités, précise Didier Hotte, secrétaire adjoint de l’UCR-FO, avec les premières pensions de l’année versées début février, les retraités découvrent l’impact important de cette hausse sur leurs revenus, la plupart subissent une baisse nette de plusieurs centaines d’euros par an.

Le gouvernement avait annoncé que seuls les retraités percevant plus de 1 200 euros par mois seraient concernés par la hausse de la CSG. Mais la réalité s’avère plus complexe que la communication gouvernementale ambiguë. Car jouent aussi la situation familiale des retraités ou des revenus supplémentaires ponctuels qui viennent gonfler le revenu fiscal de référence, qui sert de barème pour l’application de la CSG.

Parmi des exemples recensés par les syndicats figure celui d’un couple de retraités, dont la femme, ancienne infirmière hospitalière, perçoit 970 euros de pension, et son mari, ancien employé municipal, 1 010 euros. Bien que les revenus de chacun des membres du couple, pris séparément, se situent en dessous du seuil de pauvreté, le couple subira bien la hausse de la CSG, car le revenu fiscal de référence prend en compte tous les revenus du foyer. La perte de revenu se chiffre pour ce couple à un peu plus de 400 euros par an.

Gel de la revalorisation des pensions

La perte de pouvoir d’achat subie par les retraités en lien avec la hausse de 1,7 point de CSG vient s’ajouter à une série de mesures, qui sont déjà venues alléger leur porte-monnaie. Parmi celles-ci : la taxe de 0,3% sur les retraites au titre de la CASA (Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie), la suppression de la demi-part fiscale pour les parents isolés ou encore le gel de la revalorisation des pensions.

Les retraités se demandent s’ils ne sont pas devenus une variable d’ajustement de la politique économique menée par le gouvernement. Le 15 mars, ils diront leur refus de ces choix budgétaires, s’indigne Didier Hotte (FO).

Il se trouve que les personnels des Ehpad seront dans la rue le même jour que nous, et nous soutenons bien entendu leur action, explique-t-il.

C’est d’ailleurs l’ensemble du système de santé qui est attaqué par des années de restrictions budgétaires et l’Union confédérale des retraités FO appelle bien sûr les retraités à se joindre à la journée d’action du 22 mars pour la défense des services publics, ajoute-t-il.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 25 juin de 18h00 à 19h00

    Public Sénat
    Pascal Pavageau sera l’invité de Michel Grossiord dans « L’Epreuve de Vérité » sur Public (...)