Hôpital militaire Desgenettes : 300 postes sacrifiés par la restructuration

InFO militante par Chloé Bouvier, L’Info Militante

Alors que la pandémie de Covid-19 se fait encore sentir dans le pays, notamment dans les services hospitaliers, l’exécutif a décidé d’une restructuration lourde de conséquences pour l’hôpital d’instruction des armées (HIA) Desgenettes de Lyon. Le projet, annoncé fin octobre par le ministère des Armées aux élus de FO-Défense, vise à transformer l’HIA en Antenne hospitalière des armées à partir du 1er janvier 2022. En tout, 400 personnels, civils et militaires, seront impactés dont 182 agents civils (61 agents techniques et logistiques et 121 paramédicaux).

FO-Défense exige des réponses pour chaque situation

Ce qui se veut une réorganisation s’accompagne d’une réduction drastique de postes, soit 300 suppressions. Cette attaque supplémentaire envers le monde médical illustre parfaitement que le gouvernement, qui faisait applaudir les soignants lorsque la crise sanitaire était à son paroxysme, n’hésite pas aujourd’hui à sacrifier 300 salariés sur l’autel des rentabilités..., indique l’UD FO du Rhône. De leur côté, FO-Défense et ses élus exigent que ceux qui ont pris cette décision de casse sociale mettent tout en œuvre dès maintenant pour répondre individuellement à chaque situation, avec tous les moyens financiers et humains nécessaires.

Sur le même sujet

Courrier au président de la République

Communiqué de la FASAP par Spectacle, presse, audiovisuel

La Fédération FO des Arts, des Spectacles, de l’Audiovisuel, de la Presse, de la Communication et du Multimédia a écrit au président de la République pour l’alerter sur la situation des professions du monde de la Culture et et les conséquences de la crise sanitaire.

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.