Hôpital : réaction aux annonces de la Ministre Agnès Buzyn

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Ian HANNING/REA

Le Secrétaire général, Yves Veyrier, visitait ce matin l’hôpital de Salon de Provence, avec les équipes du syndicat FO largement majoritaire, et en compagnie du Secrétaire général de la fédération FO de la Santé, Didier Birig.

Ce fut l’occasion de confronter les annonces faites par la ministre de la Santé hier en réponse à la crise des urgences aux réalités que rencontrent les personnels de l’hôpital toutes catégories et services confondus.

Si l’enveloppe financière annoncée à hauteur de 750 millions d’euros sur trois ans peut sembler conséquente FO constate et déplore qu’elle résulte d’une forme d’autofinancement lié à la mise en œuvre notamment des restructurations associées à la loi Santé 2022. FO rappelle en effet que ces réorganisations soulèvent de nombreuses interrogations, inquiétudes et contestations.

Pour FO, les contraintes financières l’emportent trop souvent au détriment des enjeux de qualité des services de santé et de conditions d’emploi des agents. FO conteste en particulier l’éloignement de l’accès aux soins et services pouvant résulter des fermetures, « dé-labellisations » qui affecteront les patients, leurs accompagnants (famille et proches), comme les agents.

FO constate et regrette qu’il ne soit pas répondu aux tensions de longues dates tant en matière d’effectifs supplémentaires indispensables que de reconnaissance et revalorisation des rémunérations des agents, y compris quant à l’attractivité de métiers qui exigent un investissement et un dévouement tant psychologique que physique.

La confédération apporte son total soutien à sa fédération et à ses syndicats FO engagés auprès des personnels et pour le service public.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Réforme de l’Assurance chômage : c’est encore pire que prévu !

Communiqué de FO par Michel Beaugas

L’Unédic publie ce soir les chiffres de l’impact de la réforme de l’Assurance chômage. Et ils sont encore pires que prévu : plus d’un demandeur d’emploi sur deux va être impacté par la réforme, 9% des demandeurs d’emploi vont être exclus du système d’indemnisation, 12% d’entre eux verront leur indemnisation retardée, et 16% verront le montant de leur allocation baisser de près de 20% en moyenne, et pour certains jusqu’à 50% !

Oui, il faut se syndiquer !

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

C’est le sens du message que Jacques Toubon, Défenseur des droits, et Karen Curtis, représentante de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), ont conclu la matinée de présentation du 12e Baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi, consacrée aux discriminations syndicales réalisée avec la participation de Force Ouvrière.

Travailleurs du numérique : Californie 1 – France 0

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Serge Legagnoa

Dans son édition du 18 septembre 2019, le journal Le Monde publie un article intitulé « Une Sécurité sociale pour les travailleurs du numérique ». En effet, en Californie, berceau de l’innovation du XXIe siècle pour le meilleur et pour le pire, des milliers de travailleurs précaires des plateformes numériques (VTC Uber, Uber Eats, Amazon Flex, etc.) seraient requalifiés comme employés au 1er janvier 2020 et bénéficieraient dès lors de droits syndicaux et sociaux !