Congrès d’UD

Ille-et-Vilaine : se développer pour peser davantage encore

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Réélection de Fabrice Lerestif au poste de Secrétaire Général de L’UD FO 35.

Le 3 juin dernier, 418 délégués FO ont participé à Chartres-de-Bretagne au XXXVIe congrès de l’Union départementale d’Ille-et-Vilaine. Ambiance revendicative inscrite dans l’actualité de la mobilisation contre la loi Travail.

En pleine mobilisation pour le retrait du projet de loi Travail, les délégués et les trente-et-un invités à ce congrès placé sous la présidence du secrétaire confédéral, Pascal Pavageau ont ainsi dressé le bilan des trois années passées et dressé les perspectives du mandat à venir.

Fabrice Lerestif, 55 ans, ancien professeur d’histoire a été réélu à l’unanimité secrétaire général de l’UD pour un second mandat.

Chose inédite pour ce rendez-vous des instances départementales de FO, le congrès avait invité une représentante CGT du département. « Nous sommes dans le cadre d’une unité forte depuis trois mois » avec la CGT explique Fabrice Lerestif soulignant que « la demande de retrait de la loi Travail a constitué la revendication principalement évoquée par les congressistes ».

Quelques jours après ce congrès, dès le 9 juin, les militants FO participaient à Rennes à leur 16e manifestation contre ce projet.

8 000 euros pour la caisse de grève

Depuis le début du mouvement en mars, les salariés et militants FO ont multiplié les actions de protestation contre ce projet. Du blocage du dépôt de carburant à Vern-sur-Seiche en passant par des débrayages dans l’entreprise Manitou (fabrication de matériel de manutention), le blocage de zones de transports routiers, le blocage de trois zones commerciales dont celle, immense de Chantepie près de Rennes… « Les salariés montrent une vraie détermination à se mobiliser par la grève mais aussi les manifestations.

Dans le département, « FO a toujours réussi à mettre du monde dans la rue » indique Fabrice Lerestif ému que la caisse de grève compte déjà un montant de 8 000 euros. Au-delà des militants, « on voit comme l’on dit des petites gens, des retraités, des étudiants venir donner un peu d’argent pour cette caisse ».

Le congrès -qui se tenait dans la localité du site de PSA où FO est présent- a permis aussi d’évoquer le développement de l’organisation en Ille-et-Vilaine.

Développer encore le maillage territorial de FO

« Avec 8 200 adhérents dans le département, soit 200 de plus qu’il y a trois ans, FO améliore toujours son implantation » se réjouit le secrétaire général de l’UD.
Avec 21 nouvelles implantations sur les trois dernières années dont dix-neuf dans le secteur privé (secteurs des transports, bâtiment, commerce, assurance, informatique, nettoyage-sécurité…), la présence de FO dans le privé est désormais supérieure à sa présence dans le public indique Fabrice Lerestif.

L’organisation qui occupe la troisième place syndicale en Ille-et-Vilaine dans le secteur privé (18% des suffrages aux dernières élections prudhommales), la place de leader dans la fonction publique de l’État et la troisième place dans la Territoriale compte accélérer son développement.

Cela passe notamment par une meilleure « structuration des unions locales, développées et rajeunies ». On en compte désormais six dont la dernière ouverte à Guichen l’été dernier.

« Les UL permettent de d’améliorer le maillage territoriale de FO sur l’Ille-et-Vilaine et ainsi d’être au plus près des salariés ». Dans le giron de l’UL de Fougères par exemple, FO est présent dans l’entreprise Sagem ou encore chez Carl Zeiss (fabrication d’instruments d’optique) qui emploie 450 salariés et où l’organisation est devenue récemment majoritaire. Dans le secteur de la jeune UL FO de Guichen, on compte l’entreprise Manitou et ses 400 salariés. Là aussi FO est majoritaire.

Alors que le nombre de stages de découverte syndicale est passé de un à trois en quelques années pour les adhérents, l’UD-FO souhaite développer davantage encore la formation des nouveaux militants, souvent des trentenaires. Ce qui traduit un rajeunissement de l’organisation au plan local.