Ils luttent contre l’éclatement de Dia

Portrait par Clarisse Josselin

Nadine Viane, 48 ans, et Cyril Boulay, 45 ans, sont respectivement secrétaire syndicale Paris – Île-de-France et délégué syndical central chez Erteco (Dia). Ils alertent sur la mise en gérance des magasins, une catastrophe sociale.

Ils sont tous les deux entrés à FO au début des années 2000. Nadine, hôtesse de caisse depuis 1989, « pour aider les autres », à l’instar de sa propre expérience après une injustice. Cyril, chef de magasin depuis 1996, « pour dénoncer une hausse de productivité » qu’il refusait d’imposer aux salariés. « Épatés par le militantisme » de l’ancien DSC Gérard Covache, ils ont pris des responsabilités syndicales.

Ils alertent sur tous les fronts : dégradation des conditions de travail, hausse des inaptitudes et surtout les franchises, « une catastrophe sociale ». « Les salariés se retrouvent dans des TPE, sans délégués, avec des patrons tout-puissants qui les licencient pour reprendre des Smicards », dénoncent-ils.

Les effectifs divisés par deux

Le groupe espagnol Dia, qui avait racheté les 800 magasins ED intégrés à Carrefour en 2010, en avait placé 40% sous franchise. Depuis 2014 l’enseigne est de retour chez Carrefour, avec des effectifs divisés par deux : 7 000 salariés. Et le cauchemar se poursuit.

« La moitié des 650 magasins conservés par Carrefour seront mis en gérance, expliquent-ils. Les autres sont cédés à la concurrence, sans la clause sociale que avions revendiquée à Bercy. À Paris, les salariés des 17 magasins devenus A2Pas il y a un mois nous appellent au secours jour et nuit, ils n’ont pas de fiche de paie, pas de lieu d’affectation. » 

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Affaire Segael, un nouveau Gastt ?

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Après la fermeture des Halles Auchan en décembre 2015 dans le centre commercial des Flanades de Sarcelles, la société Segael a repris le magasin et quarante de ses salariés dans la perspective d’une réouverture en janvier.

Scandale social chez A2Pas

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Force Ouvrière constate que l’enseigne A2Pas (groupe Auchan) ne respecte pas ses obligations de maintien des droits des salariés de Dia, transférés, selon la décision de l’Autorité De La Concurrence, suite au rachat par le groupe Carrefour

Face à cette situation, FO s’inquiète sur le maintien et les conditions de l’emploi des salariés transférés sur l’enseigne A2Pas.