Inégalités scolaires : la France 35e sur 37

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

En matière d’inégalités scolaires, la France se classe 35e sur 37 pays développés et émergents (UE et OCDE), selon la dernière enquête annuelle de l’UNICEF, « Equité des enfants - Bilan Innocenti 13 », dévoilé le 14 avril dernier. Etablissant un tableau de classement des inégalités de bien-être (revenus, bien-être dans la vie, santé et éducation), entre les enfants des pays riches, elle souligne qu’en France « le fossé entre les performances des élèves en fonction de leur milieu social est très important ».

Au détriment des plus vulnérables

Ce même rapport, qui constate que « l’écart entre les riches et les pauvres ayant atteint son niveau le plus élevé depuis près de trente ans dans la plupart des pays de l’OCDE », classe la France, sur l’ensemble des critères d‘inégalité, 28e sur 35. Le directeur général de l’UNICEF France met en cause un « déploiement inégal des services et des ressources au détriment des enfants les plus vulnérables, ayant pour conséquence une accumulation des difficultés pour ces derniers ».

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Mardi 7 mars : grève et manifestation nationale à Paris

Mobilisation par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Fonctionnaires hospitaliers, territoriaux, de l’État, salariés de l’Action sociale, de la Sécurité sociale, de Pôle emploi… les revendications sont les mêmes : défense des statuts et des garanties collectives ; défense des services publics, et création des postes nécessaires ; augmentation des salaires, augmentation du point d’indice d’au moins 8% ; défense de la Sécurité Sociale, contre la privatisation et le déremboursement.