Interdiction de manifester contre la loi travail : Halte à l’autoritarisme

Emploi et Salaires par Union des Cadres et Ingénieurs

Article publié dans le Dossier Loi Travail

Communiqué de FO Cadres

Une fois de plus le gouvernement fait le choix de l’autoritarisme.

En interdisant la manifestation contre la loi travail prévue ce jeudi 23 juin, il porte délibérément atteinte à une liberté fondamentale. Prenant notamment comme prétexte la fatigue réelle des forces de l’ordre actuellement sur tous les fronts, le gouvernement laisse entendre qu’il n’a plus aucune autre force que l’interdiction. Autant dire que cette décision est irresponsable et dangereuse.

Par cette interdiction le gouvernement fait fi des propositions de l’intersyndicale en faveur de parcours plus courts et moins susceptibles d’être le théâtre d’affrontements en marge des cortèges syndicaux, au contraire d’un rassemblement statique dans une « fan zone » tel que proposé par la Préfecture de Police, avec tous les risques en matière de sécurité que cela aurait comporté.

En interdisant cette manifestation, le gouvernement jette de l’huile sur le feu en ajoutant de la tension à un mouvement social légitime et démocratique alors que les organisations syndicales opposées au projet de « loi travail », c’est-à-dire la majorité d’entre elles, s’efforcent par le dialogue et avec des propositions concrètes de sortir par le haut de ce conflit social.

Le gouvernement le sait, son projet de loi est minoritaire : syndicalement, socialement et politiquement. Il est encore temps pour le gouvernement – et tout particulièrement son Premier ministre – de faire preuve de responsabilité en écoutant les opposants au projet de loi, et en construisant les voies d’un compromis social acceptable pour tous.

Aujourd’hui c’est le choix de l’autoritarisme qui l’a emporté sur celui de la raison politique. Pour les cadres et ingénieurs FO il est à ce jour inconcevable d’imaginer un seul instant devoir céder à l’autoritarisme. Il est encore temps d’éteindre l’incendie et de tout faire pour ne pas laisser la rue aux casseurs.

Union des Cadres et Ingénieurs Secrétaire général

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Déclaration du Bureau Confédéral de Force Ouvrière du 11 avril 2016

Communiqué de FO

Alors que la détermination du mouvement pour le retrait du projet de loi travail ne faiblit pas et dans la perspective de la journée de grève et manifestations du 28 avril, le Bureau Confédéral de Force Ouvrière attire solennellement l’attention du Medef et de son président caricatural d’une conception des rapports sociaux oscillant entre l’anti-syndicalisme primaire et le corporatisme du milieu du XXe siècle.

Loi Travail : un délai trop court pour une concertation

Dossier Loi Travail par Mathieu Lapprand

Après les réactions syndicales et les premières mobilisations sur le Net, le gouvernement a reporté de quinze jours la présentation du texte « pour approfondir le dialogue avec les partenaires sociaux et enrichir la loi », selon les termes de Mme El Khomri. Seulement quinze jours, un délai trop court (...)