Intersyndicale : appel à la grève interprofessionnelle le 5 octobre

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Une intersyndicale réunissant FO, CGT, FSU, Solidaires, ainsi que les organisations de jeunesse FIDL, MNL, UNEF et UNL, a appelé le 30 août à une journée de mobilisation par la grève et les manifestations le 5 octobre. En tête des revendications, la hausse des salaires et l’abandon des réformes des retraites et de l’assurance chômage.

C’est un large appel à la mobilisation qui sert aussi d’avertissement et de signal fort à l’avant-veille des premières rencontres bilatérales entre le Premier ministre et les interlocuteurs sociaux. Réunies le 30 août, les organisations syndicales FO, CGT, FSU et Solidaires, ainsi que les organisations de jeunesse FIDL, MNL, UNEF et UNL ont fixé la date du 5 octobre pour appeler l’ensemble des travailleurs et la jeunesse à faire grève et à manifester pour les salaires, l’emploi, et les conditions de travail et d’études. Cet appel est dans la continuité d’une première réunion intersyndicale organisée le 30 juin, avec les mêmes organisations. Si la CFE-CGC a participé aux discussions qui se sont déroulées à Montreuil, au siège de la CGT, elle ne s’associe pas à cet appel à la mobilisation. La CFDT de son côté avait décliné l’invitation.

Une rentrée sociale combative

Ces organisations réunies au sein de l’intersyndicale s’opposent à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salariés et des jeunes, selon un communiqué commun. Les revendications portent notamment sur l’augmentation des salaires, l’arrêt de la précarisation de l’emploi, la fin des fermetures de services publics, la conditionnalité des aides publiques selon des normes sociales et environnementales…

Il s’agit aussi de contrer toute volonté de l’exécutif de réformer tant l’assurance chômage que les retraites avant la fin du quinquennat, en mai 2022. La rentrée sociale promet d’être combative. Considérant que les signaux étaient positifs en matière d’emploi, le gouvernement fait un étrange lien de cause à effet et annonce qu’il a bien l’intention de lancer la réforme de l’assurance chômage pour le 1er octobre, malgré l’opposition unanime de l’ensemble des organisations syndicales, et plusieurs retoquages par le Conseil d’État. Si le gouvernement se montre moins affirmé sur la question d’une réforme des retraites, le chef de l’État avait émis au début de l’été le souhait de la reprise d’une concertation avec les interlocuteurs sociaux, à la rentrée et sous l’égide du Premier ministre. Emmanuel Macron évoquait une nouvelle fois comme pistes le recul de l’âge de départ à la retraite et la fin des régimes spéciaux. Pour FO, ce sujet n’a pas à revenir sur la table.

Pour le secrétaire général de FO Yves Veyrier, il est indispensable de réussir cette mobilisation, afin d’avertir solennellement pouvoirs publics et patronat de notre détermination aujourd’hui et demain.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Tous les articles de la campagne

Tout augmente… Sauf les salaires !

Fédération FEETS-FO par FEETS FO

La vérité des prix a été publiée cette semaine. L’augmentation du coût de la vie est plus forte que prévue. Pour les salariés, c’est du concret, il faut payer plus pour se loger, pour se nourrir, pour se déplacer.

Déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 9 septembre 2021

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Alors que la situation demeure sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, la Commission exécutive confédérale FO réaffirme que la priorité doit être à la mise en œuvre des moyens indispensables pour protéger la santé de la population et des salariés en particulier, dont fait partie aujourd’hui la vaccination à laquelle chacun doit pouvoir accéder.