Japy : une marche pour survivre

Mobilisation par Métaux

Communiqué de FO Métaux

Le 10 mars prochain, et alors qu’aucune solution viable n’a été trouvée pour leur site et leurs emplois depuis leur placement en redressement judiciaire le 8 février dernier, les métallos de Peugeot Japy seront dans les rues de Valentigney (Doubs) à l’appel de FO, syndicat majoritaire, avec tous les habitants pour une opération « ville morte ». Pour les 500 salariés du site, pas question de baisser les bras ! Un premier débrayage a d’ailleurs déjà eu lieu le 28 février.

La situation précaire de Peugeot Japy résulte avant tout d’erreurs industrielles, stratégiques et financières du Groupe Maike Automotive, auquel appartenait l’entreprise. Le 20 février, le tribunal de commerce de Grenoble a rendu son jugement mettant fin au redressement judiciaire du groupe Maike Automotive prononcé en août 2017.

Aucune offre de reprise globale n’ayant été déposée, le groupe ressort démantelé de la procédure. Ses trois autres sites, situés en Haute-Savoie, où FO est largement présente, ont été autorisés à poursuivre leur activité, chacun sous l’égide d’un repreneur différent, une centaine d’emplois étant supprimés sur un total de 720. Là aussi, FO continue de se battre pour trouver des solutions préservant les intérêts des salariés.

Alors que l’industrie automobile affiche une santé de fer, notre organisation demande que l’avenir de l’équipementier Peugeot Japy soit pérennisé sans aucun licenciement. Le temps presse : les repreneurs ont jusqu’au 12 mars pour déposer leurs offres avant une audience prévue le 15 mars. Pour le moment, le délégué syndical FO, Marc Sivric, et les salariés attendent toujours une offre sérieuse. Jusqu’alors, seuls deux repreneurs se sont manifestés ; l’un d’eux semblerait vouloir se retirer, et l’offre du second laisserait la moitié des effectifs sur le carreau. La Fédération FO de la métallurgie intervient d’ores et déjà auprès de PSA, son principal client, et auprès du ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique pour empêcher cette catastrophe industrielle.

Pour la Fédération FO de la métallurgie, la sauvegarde des emplois de Peugeot Japy est la priorité absolue.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Peugeot Japy : les 245 salariés fixés jeudi sur leur devenir

InFO militante par Elie Hiesse

Placé en redressement judiciaire fin juin, le sous-traitant automobile situé dans le Doubs connaîtra le 23 juillet le nom des éventuels candidats à sa reprise et le contenu de leur offre. Seule certitude, l’actuel directeur général de cette usine emblématique, fondée en 1830, est sur les rangs.

Congrès FO Métaux : aucun licenciement contraint, c’est possible

InFO militante par Evelyne Salamero, L’Info Militante

« Notre industrie, nos emplois ! » est le slogan officiel de la fédération FO de la métallurgie depuis plusieurs années. Mais à l’heure où la crise sanitaire menace d’emporter des dizaines de milliers d’emplois dans son sillage, les métallos FO l’ont réaffirmé avec une vigueur redoublée lors du 23e congrès de leur fédération, du 7 au 9 octobre, au Palais des Congrès Acropolis de Nice.