Jean-Claude Mailly : « Il y a un sentiment d’injustice dans le pays »

France 3 par Jean-Claude Mailly

Présent à Limoges pour le congrès des branches « services publics et santé » de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO était l’invité de France3 Limousin. Il a évoqué les mobilisations contre la réforme du code du travail par ordonnances.

FO était absent des manifestations contre la « loi travail » depuis début septembre, pourquoi lancer cet appel à la mobilisation ? Avez-vous cédé face à la pression de vos troupes qui souhaitent descendre dans la rue ?

J-C Mailly : FO est une organisation très décentralisée, il y a des fois où nous appelons à manifester et certains ne veulent pas y aller et parfois c’est le contraire ! Ça fait partie de notre liberté. On a eu la réunion du parlement de Force Ouvrière qui a validé tout le travail que la confédération a fait dans les discussions avec le gouvernement et qui a exprimé le souhait qu’il y ait une journée de mobilisation avant la ratification des ordonnances. Nous organiserons cette journée, je vais en parler avec les autres organisations syndicales. Et on arrêtera une date certainement au mois de novembre contre une grande partie des ordonnances.

Ne rentrez-vous pas trop tard dans le mouvement ?

J-C Mailly : Il y a encore des décrets à sortir et notamment la fusion des instances représentatives du personnel. Donc on peut encore peser sur les décrets. Mais je n’ai pas le sentiment que le Président de la République veuille retirer ces ordonnances.

On a le sentiment que cette mobilisation contre la loi travail est beaucoup moins forte que contre la loi El-Khomri, les cortèges ne sont pas massifs, les blocages des routiers ont fait un flop, n’y-a-t’il pas une résignation ?

J-C Mailly : Je ne pense pas que cela soit de la résignation. Il y a beaucoup d’inquiétude et une forme de colère sourde. Il y a les annonces en matière d’APL, le problème de la CSG, il y a les inquiétudes sur le service publique. Une journée de grève est prévue dans les services publiques le 10 octobre. Je dois rencontrer prochainement le Président de la République et je vais lui faire part de ce mécontentement qui gronde. Il faut des réponses sociales et pour l’instant il en manque.


Propos recueillis par Louis Roussel

 Voir en ligne  : France 3

Sur le même sujet

Revue de presse : La bataille de la loi Travail

Emploi et Salaires par  Michel Pourcelot

Les multiples réactions à l’avant-projet de la oi Travail, dite également Loi El Khomri, continuent à faire couler de l’encre dans les médias, traditionnels ou sociaux, qui scrutent l’orchestration d’une valse-hésitation semblant millimétrée.

Lot-et-Garonne : Obtenir le retrait du projet de loi Travail

Congrès d’UD par Françoise Lambert

Le XXVe congrès des syndicats FO de l’Union départementale du Lot-et-Garonne s’est tenu à Bon Encontre, à côté d’Agen, le samedi 11 juin. Christophe Attias (SNUDI) a été élu secrétaire général de l’Union départementale, en remplacement Christian Mary, qui avait souhaité ne pas attendre la retraite pour se retirer de ses responsabilités, dans le but de contribuer au rajeunissement de l’équipe.

Développement de la culture du dialogue social : Abstention de Force Ouvrière sur l’avis du Conseil économique, social et environnemental

Communiqué de FO



Force Ouvrière s’est abstenue sur le vote de cet avis, objet d’une saisine gouvernementale en plein débat sur le projet de loi travail.

Le fait d’avoir obtenu, d’une part, le rappel à l’exemplarité de l’État sur l’application à l’article L1 du Code du travail et, d’autre part, de revoir la rédaction de (...)