Jean-Claude Mailly : « La loi sur le dialogue social affaiblit le pouvoir des salariés »

Emploi et Salaires par Jean-Claude Mailly

Le secrétaire général de Force Ouvrière a fait part de son inquiétude sur le plateau de Télématin, notamment sur « l’affaiblissement » du comité de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). « La fusion des délégués du personnel, du comité d’entreprise (CE) et du CHSCT dans une seule structure » réduit le rôle des salariés, affirme-t-il, déplorant une nouvelle « victoire » du patronat.

Sur le même sujet

Ordonnances : Ni partisans ni complaisants mais déterminés pour les droits des salariés

Tract

En 2016, FO n’a eu de cesse de dénoncer l’absence de concertation sur la loi Travail (loi « El Khomri »). FO avait d’ailleurs déposé un recours au conseil d’État, considérant que le gouvernement n’avait pas respecté l’article L1 du Code du travail qui lui imposait de soumettre à la concertation des interlocuteurs sociaux toute réforme sociale envisagée.

Projet de loi Rebsamen sur le dialogue social : le patronat satisfait !

L’InFO des CE - Bulletin n°17 - Juin 2015 par Secteur juridique

Après l’échec en janvier dernier de la négociation nationale interprofessionnelle sur la « qualité et l’efficacité du dialogue social et l’amélioration de la représentation des salariés » en raison des exigences rétrogrades exorbitantes du patronat, le gouvernement a repris la main et a présenté ce 22 avril un projet de loi qui lui donne de nombreux satisfecit.

Impacts des nouveaux textes sur le régime juridique du Comité social et économique

Les dossiers CE par Karen Gournay, Secteur Comité social et économique (CSE), Comité de groupe et Comité d’entreprise européen (CEE)

Avec l’ordonnance n°2017-1386 du 22 septembre 2017, le paysage des instances représentatives du personnel (IRP) a été profondément bouleversé, compte tenu de la disparition prochaine des instances actuelles que sont le comité d’entreprise, les délégués du personnel et le CHSCT, au profit du comité social et économique (CSE).

Le mandat d’élu n’est pas une sinécure

Voies et moyens du CE par Jamel Azzouz

Les membres des comités d’entreprise se doivent à la fois de gérer au mieux les activités sociales et culturelles (ASC) et de maîtriser les enjeux économiques et financiers des entreprises, pour lesquels ils ne sont a priori pas préparés.