Journée mondiale pour le travail décent : la santé est un droit, pas une marchandise !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Serge Legagnoa

Force Ouvrière s’inscrit pleinement dans la campagne de la CSI menée cette année, à l’occasion de la 12e Journée Mondiale pour le Travail Décent, afin d’exiger davantage d’investissements publics dans les soins. Cibles des politiques d’austérité et sous le coup de « Ma santé 2022 », les services publics de santé et d’accueil des personnes âgées et de la petite enfance doivent disposer des moyens jugés indispensables par les syndicats FO des secteurs concernés.

Des centaines de services hospitaliers – notamment les urgences – ainsi que de nombreux Ehpad sont en grève. Les semaines passent et les revendications exprimées par des personnels à bout de souffle sont toujours d’actualité.

Pour FO, les services publics sont essentiels pour répondre au droit fondamental à la santé, défini par l’organisation mondiale de la santé (OMS) et par l’organisation internationale du travail (OIT) pour la santé au travail.

En cette journée du 7 octobre, FO s’associe fortement au message délivré par la CSI afin que les services publics de santé et d’accueil des personnes âgées et de la petite enfance soient dotés de moyens humains et financiers nécessaires à la mise en œuvre de ce droit fondamental, de faire face aux défis démographiques.

FO milite avec l’OIT pour reconnaître et valoriser pleinement les emplois à domicile, en particulier la prise en charge des ascendants et descendants, qui mobilisent très majoritairement les femmes qui se trouvent plus en difficulté pour accéder à un véritable emploi.

La Confédération soutient pleinement la Fédération FO des Services publics et de santé, ainsi que les personnels du secteur, dans leur combat pour préserver notre modèle social.

Marjorie Alexandre Secrétaire confédérale au Secteur International, Europe et Migrations

Serge Legagnoa Secrétaire confédéral au Secteur de la Protection Sociale Collective

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Résolution du CCN

Comité confédéral national des 23 et 24 septembre par Yves Veyrier

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Allongement du congé de paternité

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Serge Legagnoa

Pour FO, si l’allongement de ce congé est une bonne chose qui nous replace dans la moyenne des pays européens, cela reste insuffisant si l’on souhaite réellement atteindre l’égalité femme - homme, initier un véritable lien entre le père et l’enfant, ainsi que l’épanouissement de l’enfant dès les premiers jours.