« Journée Nationale Travail et Handicap »

Communiqué de FO par Anne Baltazar

Force Ouvrière organise sa 19e « Journée Nationale Travail et Handicap » le mardi 18 décembre 2018 de 9 h 00 à 17 h 00 aux Salons de l’Aveyron à Paris.

Elle sera axée sur :

L’ACTION DU SYNDICAT EN FAVEUR DES TRAVAILLEURS EN SITUATION DE HANDICAP

  L’accompagnement et la défense des salariés handicapés ou qui le deviennent (maintien dans l’emploi, reclassement, inaptitude, retraite, modalités de travail …)
  Le rôle des IRP notamment l’action en SSCT : prévention des situations de handicap, amélioration des conditions de travail, avis sur les reclassements …
  Les négociations sur le sujet spécifique, mais aussi la prise en compte de cette thématique dans toutes les autres négociations (GPEC, formation, congés, actions sociales et culturelles …)
  Montrer comment FO peut faire progresser le sujet dans les entreprises et dans tous les endroits où le syndicat est présent : dans les instances dédiées (CDAPH, CDCA, PRITH) mais aussi dans les instances qui doivent intégrer cette thématique de manière naturelle (CREFOP).

La parole sera donnée aux militants FO qui viendront témoigner et présenter leurs actions, ainsi qu’aux Secrétaires confédéraux. Interviendront également des professionnels et institutionnels (médecins, Agefiph, Défenseur des Droits, CNCPH).

Le programme sera publié dans les prochains jours.

Anne Baltazar Conseillère confédérale en charge du handicap

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Pour une réforme d’assurance chômage qui améliore les droits !

Communiqué commun de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés depuis de longs mois préoccupe nombre de travailleuses et travailleurs. Les conséquences de l’épidémie sont dans toutes les têtes et nombre d’incertitudes demeurent sur le plan sanitaire, économique et social.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.