Knorr annonce la fermeture de son usine de Duppigheim : 261 emplois menacés

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

© Pascal SITTLER/REA

Communiqué de la FGTA

La Direction de Knorr (groupe Unilever) a annoncé ce matin en CSE son intention de fermer son usine de production de soupes et sauces déshydratées de Duppigheim (près de Strasbourg). Seuls 70 reclassements seraient envisagés dans le groupe Unilever. Le Groupe a annoncé chercher un repreneur.

Passé le choc de l’annonce, la colère est montée chez les salariés comme l’indique Martial Schwartz, délégué syndical FO : Pour FO, cette fermeture n’est pas du tout justifiée sur le plan économique. Nous avons réussi une année record qui nous a même valu les félicitations des dirigeants. On sait que le groupe a construit une usine toute neuve en Roumanie, plus aucun investissement n’est fait sur le site de Duppigheim depuis des années, le bateau est à l’abandon. Pour FO le vrai projet est la délocalisation.

Accompagné par la FGTA-FO, l’UD FO, et le coordinateur FO Unilever Pascal Carcel, le syndicat FO Knorr va se battre pour contester le fondement économique de ce PSE et obtenir les meilleures garanties pour l’avenir des salariés. Une réunion de l’ensemble des acteurs FO sur le dossier est d’ores et déjà programmée.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Knorr ferme son usine en Alsace, 261 postes menacés

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

L a sidération passée, c’est la colère qui monte chez les salariés de l’usine Knorr de Duppigheim (Bas-Rhin). Le 25 mars, la maison mère, le groupe Unilever, a annoncé brutalement en CSE sa volonté de fermer ce site de production de soupes. Les 261 emplois sont menacés. Martial Schwartz, délégué FO sur le (...)

Délai réduit de consultation du CSE pendant le covid-19 : des délais contraires au droit européen ?

Représentants du personnel par Secteur juridique

L’ordonnance n°2020-460 du 22 avril 2020 (JO du 23 avril) prévoit, à son article 9, que les délais de consultation du CSE sur les décisions de l’employeur qui ont pour objectif de faire face aux conséquences économiques, financières et sociales de la propagation de l’épidémie de covid-19 sont réduits exceptionnellement.