L’Assemblée nationale vote en catimini un amendement remettant en cause le rôle d’Enedis et des ELD !

Projet de loi Confiance par Énergie et Mines

Photographie de Classiccardinal (Own work) [CC BY-SA 4.0]

Communiqué de FO Energie et Mines

Cela fait maintenant deux fois en peu de temps que des parlementaires LRM font adopter des dispositions structurantes sur Enedis et les ELD (Entreprises locales de distribution). Cela sans aucune concertation avec quiconque et qui plus est, dans des textes qui sont totalement étrangers aux sujets de la distribution publique d’électricité !

Fin de l’année dernière, un amendement avait été voté dans le cadre du projet de loi Hulot sur la fin des hydrocarbures. Cet amendement qui n’avait strictement rien à voir avec le sujet visait à créer un nouveau type de réseau, les réseaux intérieurs de bâtiments, celui-ci étant poussé par les professionnels de l’immobilier... L’action des organisations syndicales de l’énergie avait permis de circonscrire la portée de ce texte.

Maintenant, dans le cadre du projet de loi pour un État au service d’une société de confiance, un amendement portant sur les raccordements a été adopté par l’Assemblée Nationale. Cet amendement est à l’initiative de Laurent Saint-Martin, député LRM du Val-de-Marne et de Philippe Bolo, député Modem du Maine-et-Loire.

Alors que le texte était censé alléger les conditions de raccordement pour les seules énergies renouvelables, l’amendement modifie les règles applicables aux 300 000 raccordements annuels effectués pour les particuliers !

Rien que cela et ceci, sans aucune concertation, pas plus avec les entreprises concernées qu’avec les syndicats !

Le but avoué est de mettre en concurrence Enedis et les Gestionnaire de Réseau de Distribution (GRD) locaux, et tout cela en catimini.

Aussi, FO Énergie et Mines met en garde les pouvoirs publics, complices actifs de ces attaques et tous ceux qui voudraient organiser la casse du Service Public.

FO Énergie et Mines va poursuivre son action auprès du Sénat, qui va examiner prochainement ce texte, pour que le Service Public soit préservé.

Nous disons aux pouvoirs publics et au groupe majoritaire, cela suffit !

Le Service Public de distribution d’électricité et ses personnels méritent d’être enfin respectés !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Non à la découpe d’EDF

Service Public par Énergie et Mines

La presse spécule régulièrement et, en dernier lieu, le Canard Enchaîné d’aujourd’hui, sur la volonté du président de la République de couper EDF en trois morceaux, en isolant le nucléaire du reste de l’entreprise.

Énergie : nouvelle journée de grève le 14 mars

Mobilisation par Evelyne Salamero

Une semaine après la grève du 7 mars, aussi fortement suivie, voire plus à certains endroits, notamment à EDF, que celle du 31 janvier dernier, FO et les quatre autres fédérations de l’Énergie (CGT, CGC, CFDT, CFTC), ont décidé d’appeler les électriciens et gaziers à une nouvelle journée « entreprises mortes » mardi 14 mars.

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.