L’augmentation des salaires, c’est maintenant, pour tous les personnels, et sans contrepartie !

Fédération FNEC FP-FO par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique

Communiqué de la FNEC FP-FO

Interrogé dans les médias, le ministre Ndiaye, après avoir fait miroiter une revalorisation de 10% pour tous les enseignants, annonce finalement que seuls les professeurs ayant 10 ans de carrière ou moins seraient concernés par cette « revalorisation » bien limitée, et qui ne serait effective qu’à partir de 2023 !

Quant aux autres, s’ils souhaitent être revalorisés, il faudra qu’ils accomplissent des tâches supplémentaires.

La vérité sur la « revalorisation » annoncée pour les enseignants avec tambours et trompettes par le président Macron durant sa campagne électorale se fait jour : la grande majorité d’entre eux n’auront rien ! En ne « revalorisant » que les débuts de grille, le ministre s’apprête à remettre en cause le déroulement de carrière, et à sortir les enseignants du Statut. Quant aux autres personnels, ils ne sont même pas évoqués par le ministre !

Le ministre Ndiaye se moque des personnels et tentent de les opposer les uns aux autres !

Cette nouvelle provocation s’inscrit dans les propos du Président de la République, qui appelle aux sacrifices au nom « de notre liberté et de nos valeurs ».

L’inflation atteint aujourd’hui 6,5 % sur un an. Les prévisions pour la fin de l’année sont alarmantes car le seuil de 8% voire plus devrait être atteint. L’augmentation des prix de l’alimentation, les loyers et les tarifs de l’énergie pèsent chaque mois un peu plus sur les revenus des ménages.

Alors que la valeur du point d’indice n’a été augmentée que de 3,5%, ce qui entérine un effondrement sans précédent pour tous les fonctionnaires, la FNEC FP-FO réaffirme que l’augmentation doit être immédiate au vu de la situation, concerner la totalité des personnels, et qu’elle doit être sous forme indiciaire, c’est-à-dire comptant pour le calcul de la retraite.

La FNEC FP-FO appelle les personnels à participer massivement aux réunions syndicales organisées par ses syndicats et à prendre position en ce sens :

  Ouverture sans attendre de négociations dans la Fonction publique pour revaloriser tous les personnels par l’amélioration de la grille indiciaire dès 2022 !
  Augmentation immédiate de la valeur du point d’indice a minima au niveau de l’inflation et ouverture de discussions pour rattraper le pouvoir d’achat perdu depuis 20 ans !

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

A quand le « Bercy des finances » ?

FO Finances par Finances

Le professionnalisme des agents dans la période particulière de ces deux dernières années a été régulièrement vanté par nos ministres et ce à juste titre, encore au Comité technique du 23 juin.

Face à la régression sociale, FO Com appelle à la résistance

Congrès d’UD par Clarisse Josselin

Le 23e congrès de la fédération FO Com s’est tenu du 11 au 14 juin à Marseille, en présence d’environ quatre cents délégués. La préservation des services publics, des acquis sociaux, des conditions de travail et de l’emploi ont été au cœur des discussions. Christine Besseyre a été élue au poste de secrétaire générale.

Éducation nationale : FO veut un dépistage généralisé avant toute reprise

Coronavirus / Covid19 par Evelyne Salamero

Alors que le président de la République a annoncé la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées à partir du 11 mai prochain, la FNEC-FP FO (enseignement, culture et formation professionnelle), revendique un dépistage généralisé des élèves et des personnels en préalable à toute reprise. Une position votée par la majorité des membres du CHSCT ministériel réuni le 3 avril dernier. Si le ministère « persiste » à vouloir faire reprendre les cours « au prix de la santé des personnels », la fédération FO invitera ces derniers à faire valoir leur droit de retrait, a-t-elle averti ce 14 avril.