L’égalité professionnelle est un combat syndical !

Guide d’appui à la négociation : Assurer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes par Jean-Claude Mailly, Secteur Égalité professionnelle

Article publié dans le Dossier Égalité professionnelle

En matière d’égalité femmes-hommes, c’est incontestable, il y a eu des avancées en France. En une centaine d’années, les femmes ont acquis, voire conquis, des droits fondamentaux jusque-là réservés aux hommes : accès à l’éducation, au droit de vote et d’éligibilité… Mais aujourd’hui, elles ne sont toujours pas sur un pied d’égalité avec les hommes. Dans le monde du travail, ces inégalités affectent aussi bien le salaire des femmes que leurs conditions de travail, leur accès ou non à des postes de responsabilités, leur retraite, leur quotidien…

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation : stéréotypes sexués, orientation scolaire différenciée, surreprésentation des femmes dans les métiers à temps partiel et les emplois précaires, ségrégation horizontale (mixité des métiers) et verticale (plafond de verre), sous-valorisation des métiers à prédominance féminine, répartition déséquilibrée des tâches domestiques et familiales…

Un autre constat s’ajoute à cela : les branches et les entreprises se saisissent encore peu de la question de l’égalité professionnelle. En atteste par exemple, le bilan très insuffisant de la négociation collective sur le sujet. Bon nombre de branches et d’entreprises assujetties aux obligations de négocier sur l’égalité professionnelle ne respectent pas la loi. Et, lorsqu’un accord ou un plan d’action existe, il est fréquent qu’il ne crée pas de droit nouveau pour les salariés et foisonne de simples rappels à la loi et déclarations de principe ou d’intentions.

Néanmoins, certains accords s’appuient sur un état des lieux complet, basé sur la remise du Rapport de situation comparée (RSC), et proposent des mesures correctives concrètes et innovantes accompagnées d’indicateurs pertinents. Cette exception doit devenir la règle.

Pour y arriver, FO doit continuer à avoir un rôle moteur et rester déterminée sur le sujet. Négocier et militer pour l’égalité professionnelle est inhérent à notre combat syndical. C’est d’autant plus vrai qu’une amélioration des conditions de travail pour les femmes et une réduction des inégalités bénéficient à tous les travailleurs, les femmes comme les hommes.

Non seulement l’action syndicale a toute légitimité à agir pour l’égalité de droit mais surtout, elle se doit de mener ce combat pour la défense et l’intérêt de l’ensemble des salariés. À cette fin, notre organisation réaffirme le rôle central de la négociation collective. Ce guide de négociation est conçu pour vous, militantes et militants FO. Il est pensé comme un outil d’appui pour être mieux armé sur le thème de l’égalité professionnelle, notamment lors des négociations de branche ou d’entreprise.

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de FO


 Voir en ligne  : Guide d’appui à la négociation [PDF]

Jean-Claude Mailly Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Secteur Égalité professionnelle Secteur Égalité professionnelle

Tous les articles du dossier

Les grandes dames du syndicalisme 2e partie

Histoire par Christophe Chiclet

Les femmes ont une place majeure dans le syndicalisme français. Pourtant, cette place reste largement invisible et il est parfois difficile de retrouver les traces de ces militantes. La recherche historique a encore beaucoup à faire dans ce domaine.

Retraites : agir en amont pour l’emploi des femmes

InFO militante par Ariane Dupré, L’Info Militante

Depuis le 7 novembre, le ministère du Travail a officiellement ouvert un deuxième cycle de concertation sur la réforme des retraites, consacré à l’équité et à la justice sociale. Outre la question de la retraite minimale (minimum contributif), l’égalité femmes-hommes devrait être au menu des réunions (...)

Journée internationale des femmes

Dimanche 8 mars

Cette journée a pour objectif de mettre en avant les femmes, leur rôle dans la société et leurs droits, à égalité avec les hommes. Elle a été instaurée au 8 mars en 1975, par l’ONU. Dès le début du XXe siècle une journée de la femme avait été lancée par le parti socialiste américain qui, en 1909, avait (...)