L’encadrement des loyers : une mesure dont l’efficacité demande à être prouvée !

Communiqué de l’AFOC par AFOC

Le décret d’encadrement des loyers vient de paraître ce matin et permet « d’encadrer » les loyers dans les agglomérations où il y a un fort déséquilibre entre l’offre et la demande de logement.

L’AFOC a toujours revendiqué cette mesure, qui est des plus urgentes au vu du niveau des loyers constatés en zones tendues et du manque crucial de logement sociaux !

Dans les faits, rares seront les locataires qui verront diminuer le poids de leur loyer dans leur budget car la loi est restée au milieu du gué.

En effet, aucune sanction n’a été prévue en cas de non-respect par les bailleurs. L’unique moyen de se défendre contre un bailleur qui viendrait à ne pas respecter le loyer de référence est de saisir la Commission Départementale de Conciliation (CDC). Et là, ça risque de vite coincer ! D’ores et déjà, les commissions croulent sous les dossiers et, manquent fortement de moyens pour les traiter !

Au final, et au-delà des effets d’annonce, ce sont encore les locataires qui subiront de plein fouet les diktats des bailleurs récalcitrants à appliquer ce nouveau dispositif. C’est déjà le cas avec la mesure de plafonnement des honoraires de locations puisqu’on dénombre encore trop d’agences hors-la-loi.

L’AFOC demande aux pouvoirs publics de se saisir dans l’urgence de ce problème qui faute de réponse politique volontariste entraînera l’effet contraire de lui attendu, à savoir provoquer une nouvelle poussée inflationniste, le seul risque encouru par les propriétaires étant l’impunité.

 Voir en ligne  : AFOC - Associations FO Consommateurs - Site

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

La protection pour locataire âgé en fin de bail

Consommation par AFOC

La loi rend plus difficile la possibilité de mettre fin au bail d’un locataire âgé aux ressources limitées. Toutefois, cette protection ne s’applique pas si le bailleur, personne physique, est lui-même dans une situation délicate compte tenu de son âge ou de la faiblesse de ses ressources.

Livret A : Nouveau coup dur pour l’épargne des ménages et le logement social

Communiqué de l’AFOC par AFOC

Suite à une recommandation de la Banque de France, le gouvernement a annoncé, à compter du 1er août, une baisse du taux de rémunération de 1% à 0,75% du produit d’épargne financière le plus populaire en France, le Livret A. L’AFOC déplore cette décision qui porte un nouveau coup dur à l’épargne des (...)