Communiqué de Force Ouvrière

L’État doit garantir l’emploi et l’avenir de tous les salariés d’Ecomouv’

, Pascal Pavageau

Recommander cette page

Mobilisation nationale des transporteurs routiers contre l’écotaxe. © Fred MARVAUX / REA

La situation des 210 salariés de la société Ecomouv’ résulte des décisions successives des différents gouvernements depuis 2010 et des votes du parlement. Ils sont aujourd’hui les victimes de décisions incohérentes et parfois contradictoires prises après une création d’origine totalement inacceptable.

Force Ouvrière rappelle qu’elle est opposée au principe de l’Ecotaxe depuis son origine et qu’elle a combattue, et combat, le fait qu’une entreprise privée puisse prélever l’impôt (qui doit rester recouvré par l’État).

Ces salariés se mobilisent actuellement. Les représentants du personnel doivent être reçus au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie le 13 novembre.

Force Ouvrière considère que c’est à l’État d’assurer l’avenir de ces salariés et de leur garantir un emploi.

Force Ouvrière dénonce la démagogie de certains élus locaux qui instrumentalisent la situation, en demandant « à titre expérimental » la gestion régionale d’une « taxe poids lourds », pour légitimer la réforme territoriale en cours. Sur ce point aussi, l’État doit être clair et refuser ces propositions que Force Ouvrière dénonce et combat.

Enfin, les engagements du gouvernement envers les 130 agents du service des douanes (STPL) implanté à Metz doivent être tenus et mis en œuvre immédiatement.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Pascal Pavageau

SECRETARIAT GENERAL


Marche générale de la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
Organisation dont les Outre-mer
Représentation de la Confédération et expression publique
Relations internationales
Responsable du dialogue social, des relations avec le personnel de la Confédération et des Ressources Humaines
Union Confédérale des Retraités (UCR)


Envoyer un message à Pascal Pavageau

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

22 février 1871

Premier numéro du journal Le Cri du Peuple de Jules Vallès
Patriotique et révolutionnaire à la fois, Le Cri du Peuple attaque avec véhémence « ceux qui ont livré Paris aux Allemands ». Mais il présage la Commune : « La sociale arrive à pas de géant, apportant non la mort, mais le salut. Malheur aux traîtres. » Dès l’insurrection ouvrière du 18 mars, Le Cri du (...)

Patriotique et révolutionnaire à la fois, Le Cri du Peuple attaque avec véhémence « ceux qui ont livré Paris aux Allemands ». Mais il présage la Commune : « La sociale arrive à pas de géant, apportant non la mort, mais le salut. Malheur aux traîtres. » Dès l’insurrection ouvrière du 18 mars, Le Cri du Peuple fut, jusqu’à son dernier numéro du 23 mai 1871, l’ardent porte-parole de la Commune.