L’implantation, un immense enjeu de développement pour FO

InFO militante par Clarisse Josselin

Article publié dans le cadre de la campagne Le bon moment pour adhérer à FO

La confédération FO a organisé les 4 et 5 avril à Paris un forum du développement qui a réuni près de cent cinquante participants. Dans le contexte actuel de lutte contre la réforme des retraites, les demandes d’adhésion à FO se multiplient. Une dynamique à amplifier, notamment auprès des jeunes, alors que 66 % des CSE seront renouvelés cette année.

Nous devons continuer à nous développer, surtout dans le contexte actuel de lutte sociale, afin de peser plus pour faire aboutir nos revendications, sur les salaires, les services publics, la protection sociale collective…, a souligné Frédéric Souillot en ouverture du Forum développement.

Le secrétaire général de la confédération a rappelé que l’an dernier, FO était devenue la deuxième organisation syndicale représentative dans la fonction publique. Un tel dynamisme doit s’appliquer au secteur privé, où 66 % des CSE seront renouvelés cette année. L’enjeu est de taille, le développement de FO passant notamment par l’implantation.

Frédéric Souillot a d’ailleurs annoncé qu’une personne serait désignée, par UD, pour devenir animateur et bénéficier de dix-huit jours par an, avec maintien de sa rémunération, pour aller négocier des protocoles d’accords préélectoraux. Une opération qui sera renouvelée en 2024. Pour FO, ces négociations sont une opportunité de s’implanter dans de nouvelles entreprises ou de renforcer sa présence.

« Renforcer, innover, se développer », tel est le nouveau slogan qui a été dévoilé par Pascal Lagrue, secrétaire confédéral organisateur du forum. L’innovation, c’est effectivement ce qui est ressorti des discussions autour des jeunes, qui représentent un défi de syndicalisation et pour lesquels les syndicats doivent adapter leur approche.

Grâce à Facebook, FO s’implante chez Amazon

C’est grâce aux réseaux sociaux que Khalid Oughzif, secrétaire fédéral à l’UNCP-FO, a réussi à monter des sections FO chez Amazon. On a commencé par créer des pages Facebook avec beaucoup d’infos et à répondre aux questions des salariés, a-t-il témoigné. Puis on leur a demandé s’ils voulaient s’engager. Ce sont eux qui font la prospection auprès des jeunes, ils parlent le même langage. Derrière ce sont des adhérents et des élections, comme à Metz où FO a obtenu quatre élus.

Rachel Messousse, secrétaire générale de l’UD FO du Doubs, va elle à la rencontre des jeunes devant les CFA, dans les salons étudiants, en intervenant à l’université, en prenant des stagiaires, pour leur expliquer leurs droits et le syndicalisme.

Le terrain reste essentiel, y compris là où on ne s’attend pas à voir FO. C’est pourquoi la confédération participe aux grands événements sportifs comme le Tour de France où, en plus d’intégrer la caravane publicitaire, FO est devenue l’organisation de référence pour les questions de droit du travail.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Plus dans la campagne Le bon moment pour adhérer à FO
Tous les articles de la campagne

Ma première résolution cette année : Je rejoins Force Ouvrière

Affiche

Connaître mes droits et les faire respecter - Me former aux questions économiques, sociales et syndicales - Bénéficier d’appuis et Conseils juridiques - Prendre part à la défense des consommateurs - Participer aux réunions du syndicat - M’engager pour faire progresser les droits de mes collègues et des salariés