L’InFO des CSE n°33

Décembre 2020 par Karen Gournay, Secteur Comité social et économique (CSE), Comité de groupe et Comité d’entreprise européen (CEE)

Éditorial par Karen Gournay, Secrétaire confédérale du Secteur de la Négociation collective et des Rémunérations

Parce que la crise sanitaire, sociale et économique s’est invitée de manière oppressante dans notre quotidien pour une durée imprévisible, et parce que nous avons déjà consacré le numéro précédent de notre publication à la gestion de la crise par les élus au sein de l’entreprise, nous avons imaginé un numéro un peu plus ordinaire, mais pas moins important.

La thématique plébiscitée ici s’avère même être cruciale pour les militants Force Ouvrière que vous êtes puisqu’elle vous permet à tous d’acquérir les instruments les plus adaptés aux problématiques que vous rencontrez dans l’exercice de votre (ou de vos) mandat(s).

Vous l’aurez compris, la formation sera au cœur de ce numéro, et s’inscrit, en cette période morose, dans une dynamique positive : résister, revendiquer et reconquérir.

Inutile de vous rappeler que la formation est dans l’ADN de Force Ouvrière depuis 1948 et qu’elle permet encore, et plus que jamais aujourd’hui, de donner aux adhérents les moyens de devenir des militants syndicaux éclairés, pleinement acteurs de la liberté syndicale.

Elle constitue un formidable outil d’émancipation, de défense et de conquête au service des travailleurs.
C’est pourquoi, tout au long de ce numéro, nous reviendrons sur ce droit d’importance, consacré en 1957 via l’instauration du congé d’éducation ouvrière, renommé ensuite congé de formation économique, sociale et syndicale.

Plus spécifiquement, nous attirerons votre attention sur le droit à congé de formation économique des élus titulaires du CSE (Dossier).

Nous verrons également que bien que la formation constitue un droit que l’on pourrait penser acquis, il nous a encore récemment fallu nous battre pour garantir la formation en santé, sécurité et conditions de travail (Décryptage).

Nous verrons également comment le Centre de Formation des Militants Syndicaux (CFMS) de la confédération s’est obstiné afin de ne pas laisser la pandémie, et les mesures sanitaires qui en ont découlées, le mettre à mal (Rubrique des Secteurs).

Enfin, comme à leur habitude, nos partenaires répondent une fois encore présents pour nous apporter leur expertise, cette fois-ci sur le Compte Personnel de Formation (CPF) et la Gestion des Emplois et des Compétences (GPEC).

Bonne lecture et belles fêtes de fin d’année.

Si vous souhaitez recevoir L’inFO des CSE par mail tous les trimestres, écrivez-nous à l’adresse suivante : secretariatnego@force-ouvriere.fr afin que nous vous ajoutions à la liste de diffusion.

 

Sur le même sujet

Déclaration de la Commission exécutive de FO du 13 décembre 2018

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La Commission exécutive confédérale, réunie le 13 décembre 2018, considère que la crise actuelle et le mouvement des « gilets jaunes » sont le produit des politiques économiques et sociales menées depuis de nombreuses années privilégiant les revenus du capital au détriment du pouvoir d’achat des salariés et retraités, de la protection sociale et des services publics.

L’accès « permanent » à la Base de Données Economiques et Sociales

Représentants du personnel par Secteur juridique

La Base de Données Economiques et Sociales (BDES) est un document qui rassemble les informations nécessaires aux consultations récurrentes du comité social et économique (CSE) ou, à défaut, des instances représentatives du personnel : comité d’entreprise (CE), délégués du personnel (DP), comité central (...)

Des IRP créées conventionnellement ont-elles le statut de salarié protégé ?

Représentants du personnel par Secteur juridique

Traditionnellement, la Cour de cassation considère que « les institutions représentatives du personnel créées par voie conventionnelle doivent, pour ouvrir à leurs membres le bénéfice de la procédure spéciale protectrice prévue en faveur des représentants du personnel et des syndicats, être de même nature que celles prévues par le code du travail ».