L’UD des Deux-Sèvres présente à la presse locale sa campagne dans les TPE

#TPE2016 - La grande élection syndicale

Article publié dans le cadre de la campagne #TPE2016 - La grande élection syndicale

Lundi 2 novembre 2015, Jocelyne Baussant, Secrétaire générale de l’union départementale (UD) FO des Deux-Sèvres, a présenté aux journalistes de la presse locale, la campagne FO pour les élections dans les Très Petites Entreprises (TPE) en 2016.

Jocelyne Baussant a rappelé l’enjeu de cette élection dont les résultats seront déterminants pour sa représentativité au plan national (Interprofessionnel). Interrogée sur le fait de partir si « tôt » en campagne, la secrétaire générale révèle que « c’est très dur de se syndiquer dans les entreprises de cette taille, où les salariés traitent généralement directement avec le patron. Il nous faut donc aller à leur rencontre. » L’objectif premier pour l’UD est de sensibiliser et mobiliser les salariés des TPE sur leurs droits afin qu’ils votent FO.

L’UD a décidé de mettre en place une campagne de proximité et pour cela elle n’a pas lésiné sur les moyens : le mardi 3 novembre une réunion publique s’est tenue à l’union locale de Melle, où les militants sont venus en nombre. Une distribution de tracts a lieu en ce moment même dans tout le centre ville de Niort et sur les marchés pour rencontrer ces salariés et leur parler de leurs droits et ce que FO peut leur apporter. Demain, 5 novembre, les militants de l’UD se rendront devant un centre de formation des apprentis à Niort. Et bien entendu d’autres actions auront lieu tout au long de l’année 2016 comme l’installation d’une permanence dédiée aux salariés des TPE.

 Voir en ligne  : UD FO des Deux-Sèvres

Tous les articles de la campagne

Exonération : L’État va payer les apprentis mineurs des TPE

Emploi et Salaires

Les TPE pourront embaucher gratuitement des apprentis mineurs à partir de la rentrée prochaine, l’État prenant désormais en charge leur salaire et les cotisations sociales correspondantes, a annoncé le président François Hollande en avril. La mesure devrait concerner 70 000 jeunes et ne changera rien à (...)