La Banque Postale

Le désaccord

Pour la première fois depuis la création de La Banque Postale en décembre 2005, les négociations salariales se sont achevées sur un constat d’échec. La direction refusant d’aller au-delà de 0,8% d’augmentation en 2016, la Fédération FO Com n’a pas signé l’accord : « Un petit pas supplémentaire aurait probablement permis un accord majoritaire, voire unanime. Face à cette obstination, nous nous sommes refusés à descendre en deçà du seuil psychologique que constitue ce 1%. »

Sur le même sujet

Restructuration : Grève à La Banque postale contre « Excello »

Emploi et Salaires

La grève contre le projet de restructuration des services financiers de La Poste le 23 juin, à l’appel de FO notamment, a été largement suivie (30 % des salariés). Les syndicats craignent de nouvelles suppressions d’emplois dans les centres financiers. Le projet Excello s’inscrit dans une (...)

L’AFOC revendique plus de transparence sur les frais bancaires

Consommation par Clarisse Josselin

BNP, Société générale, Caisse d’épargne Île-de-France… En 2016, la plupart des banques traditionnelles mettront en place des frais pour la tenue du compte courant, avec un tarif pouvant aller jusqu’à 30 euros par an. Ce service était gratuit dans 70 % des établissements bancaires il y a encore cinq ans. (...)

Rapprochement Banque Postale et CNP Assurances : une annonce porteuse d’espoir et de craintes

Service Public par Evelyne Salamero

Le ministre de l’Economie Bruno Lemaire a annoncé le 30 août la création d’un grand pôle financier public par le rapprochement de La Banque postale et de l’entreprise publique CNP-Assurances (Caisse nationale de prévoyance) entrée en bourse en 1998 et filiale du groupe public Caisse des dépôts et consignations. Les organisations FO concernées restent très vigilantes.