La destruction de l’École et de nos missions doit cesser : Mobilisation pour les revendications !

Fédération FNEC-FP FO par Enseignement, Culture et Formation professionnelle

Communiqué de la FNEC FP-FO

Depuis la rentrée de janvier, un chaos inédit s’installe dans les écoles, les établissements et les services. Dans les AG qui se multiplient, les personnels expriment leur ras-le-bol : ils n’en peuvent plus des protocoles Blanquer inapplicables, des ordres et des contrordres permanents, du manque de personnel, du manque de protection, de la charge de travail insupportable que le ministre fait subir à tous...

Les protocoles Blanquer n’ont conduit qu’à fouler aux pieds les missions des personnels et remettre en cause le droit à l’instruction pour tous.

Le ministre poursuit sa politique de suppressions de postes qu’il met à l’ordre du jour des prochains Comités Techniques. Ses annonces sur le recours aux heures supplémentaires, ou aux retraités, constituent une provocation.

Ce n’est pas une question financière puisque M. Blanquer se flatte d’avoir rendu 75 millions d’euros qui faisaient pourtant partie du budget 2021, après les 600 millions qu’il avait déjà « économisés » en 2020. Pour FO, c’est donc une situation de chaos voulue par le ministre.

Et pendant ce temps, le ministre maintient les mesures rejetées par les personnels et qui entravent les missions des personnels, en premier lieu leur mission d’instruction.

Comment d’ailleurs ne pas mettre en relation cette situation avec les dernières annonces de M. Macron le 6 janvier, qui veut « repenser » la fonction des enseignants en instaurant le salaire au mérite et leur recrutement par les chefs d’établissements ?

La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir dans les écoles, les services et les établissements pour revendiquer :

 Le recrutement de personnels à hauteur des besoins, le recours aux candidats sur listes complémentaires ;
 L’arrêt du Baccalauréat en contrôle continu ; le retour à des épreuves terminales, nationales, anonymes dès 2022 comme l’exige l’intersyndicale FSU – FO – CGT – SUD – SNALC – SNCL ;
 De véritables mesures de protection individuelles, en lieu et place des protocoles inapplicables ;
 Une véritable augmentation des salaires par la revalorisation du point d’indice ;
 Un vrai salaire et un vrai statut pour les AESH, l’abandon des PIAL.

La FNEC FP-FO soutient toutes les initiatives prises dès maintenant par les personnels pour la satisfaction de leurs revendications, notamment la grève le 13 janvier. Elle a déposé un préavis de grève jusqu’au 20 février pour couvrir les AG qui décideront la reconduction.

La FNEC FP-FO appelle à être massivement en grève et dans les manifestations lors de la journée de grève interprofessionnelle du 27 janvier, à l’appel de FO, de la CGT, de la FSU, de Solidaires, de l’UNEF, de la FIDL, du MNL et de l’UNL, au côté des autres salariés et de la jeunesse, confrontés eux-aussi aux mesures gouvernementales !

C’est sur cette base que la FNEC FP-FO participera à la réunion des fédérations de l’Education ce vendredi, à 17h.

Sur le même sujet

Yves Veyrier : « La mobilisation syndicale continue »

Éditoriaux de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

L e 5 octobre n’est pas une fin en soi, avions-nous dit. Et, campagne présidentielle ou pas – l’indépendance syndicale à laquelle nous entendons bien nous tenir –, elle ne nous fera pas taire ce que nous considérons juste et légitime d’exprimer du point de vue de la situation des salariés, et ne nous empêchera pas d’agir sur le terrain syndical pour la défense et le progrès des droits des salariés.