La Direction générale de l’Aviation civile renonce à inscrire le double dogme austéritaire dans le cadre des négociations du Protocole social 2016/2018 !

Emploi et Salaires par FEETS FO

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Siège de la DGAC, rue Henry-Farman à Paris. Par Tangopaso (talk) — création personnelle, CC BY-SA 2.5

Communiqué de la Fédération de l’Equipement de l’Environnement des Transports et des Services - Confédération générale du travail - Force Ouvrière

La Direction générale de l’Aviation civile avait placé l’ouverture des négociations du nouveau protocole triennal sous le joug du double dogme austéritaire de réductions des emplois et des rémunérations.

Il aura fallu que plusieurs syndicats de la DGAC -dont les trois Syndicats nationaux Force Ouvrière appellent à la grève, du 3 au 6 juin prochains, pour amener l’administration à déchausser les bottes dans lesquelles, jusqu’à hier, elle se tenait droite et… inflexible !

Au terme de deux jours de conciliation, les trois syndicats Force Ouvrière ont en effet signé, avec la Direction générale de l’Aviation civile, un protocole de sortie de grève qui prévoit notamment que « le schéma d’emploi de la DGAC et de l’ENAC est ramené à 0 sur 2017, 2018 et 2019 ».

En clair : tous les emplois dont la suppression était déjà programmée au cours des trois années seront maintenus !

Sur le volet des rémunérations, outre le doublement de la prime d’intéressement des personnels collective (PIPC) pour l’ensemble des personnels, tous corps confondus, sont programmées différentes revalorisations qui s’ajouteront à celle, insuffisante, du point d’indice au travers d’augmentations allant de 3% (pour l’ensemble des personnels administratifs et ouvriers d’État) à 5% pour d’autres corps.

Au moment où d’autres organisations refusent de se mobiliser pour combattre la politique austéritaire de déclin du service public et de paupérisation de ses agents, la FEETS-FO salue l’opiniâtreté de ses Syndicats à la DGAC.

En mettant un terme, pour les trois années à venir, à la mise en œuvre des deux principaux dogmes de la politique austéritaire à la DGAC, cette nouvelle reculade du gouvernement démontre une fois de plus que le rapport de force est le moyen le plus efficace pour se faire entendre … et obtenir satisfaction !

Pour la FEETS-FO, c’est aussi un encouragement à l’ensemble des syndicats à amplifier la mobilisation pour imposer la satisfaction de leurs revendications catégorielles, comme à la DGAC, et pour le retrait de la loi El Khomry.

Tous convergeront, le 14 juin prochain, pour mettre pareillement un terme à la logique austéritaire de la politique libérale menée par le gouvernement.

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Déclaration du Bureau Confédéral de Force Ouvrière du 11 avril 2016

Communiqué de FO

Alors que la détermination du mouvement pour le retrait du projet de loi travail ne faiblit pas et dans la perspective de la journée de grève et manifestations du 28 avril, le Bureau Confédéral de Force Ouvrière attire solennellement l’attention du Medef et de son président caricatural d’une conception des rapports sociaux oscillant entre l’anti-syndicalisme primaire et le corporatisme du milieu du XXe siècle.

Grève le 31 mars - Loi travail, c’est non

Tract FO par Site internet Force Ouvrière

Après les mobilisations du 9 et 17 mars, une nouvelle étape de la mobilisation sera franchie le 24 mars, jour de présentation en conseil des ministre du projet de loi, à l’appel des organisations syndicales d’étudiants et de lycéens, et des syndicats, dont FO. Elle doit conduire vers une grève massive le 31 mars pour gagner le retrait.