Communiqué de soutien Force Ouvrière aux agents de la ville de Paris en grève

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

La fédération Force Ouvrière des personnels des services publics et de Santé apporte tout son soutien à son syndicat et aux agents de la ville de Paris en grève ce 17 novembre 2020.

Légitimement, le syndicat FO de la ville demande le déblocage des déroulements de carrière des agents et revendique des ratios d’avancement de grade à 100%.

Il demande également à la municipalité l’arrêt de la mise en œuvre de la loi de transformation de la fonction publique, qui conduirait notamment à la suppression d’au moins 8 jours de congés et d’importantes restrictions du droit de grève.

Au moment même où le gouvernement souhaite, à travers une ordonnance, permettre la conclusion d’accords locaux opposables, sa loi de transformation de la fonction publique vise paradoxalement à supprimer tous les accords locaux négociés et à niveler par le bas l’ensemble des droits des agents.

La fédération FO SPSS demande à la municipalité de recevoir son syndicat et négocier avec lui l’amélioration des ratios et le maintien des accords en cours sur le temps de travail et l’exercice du droit de grève.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Les artistes de l’opéra de Toulon en grève

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

Les musiciens et choristes de l’opéra de Toulon étaient en grève le 5 avril à l’appel de trois syndicats dont FO. Ils dénoncent des salaires inférieurs aux minima conventionnels et une dégradation des conditions de travail.

Dans le Maine-et-Loire, grève et manifestations dans des hôpitaux

Santé par Françoise Lambert

Après la journée nationale de grève et de manifestations de la Fonction publique le 22 mars, la mobilisation se poursuit dans différents établissements hospitaliers. Exemples dans le Maine-et-Loire : au CHU d’Angers et au Centre de santé mentale angevin (CESAME), les agents étaient en grève les 29 et 30 avril à l’appel de FO et d’autres organisations syndicales. Une nouvelle journée de mobilisation est programmée le 5 avril. Le mouvement pourrait d’ici là s’étendre à d’autres établissements du département.