La FGTA-FO dénonce les licenciements chez Pernod

Communiqué de la FGTA-FO par FGTA-FO

Alors que le gouvernement s’obstine à donner de l’argent aux employeurs et à alléger les charges des entreprises sans contreparties, la direction de Pernod licencie des salariés tout en pro- tant de l’argent public bien qu’elle réalise des pro-fits importants.

Christian Crétier, secrétaire fédéral en charge du secteur, dénonce cette pratique qui consiste à bénéficier du CICE, des allégements de charge, du pacte de responsabilité, et licencier dans le même temps dans le cadre d’un PSE contenant des mesures d’accompagnement minimales pour le reclassement. Comment parler de pacte de « responsabilité » dans un tel cas de figure ?

Force Ouvrière se dit prête à défendre par tous les moyens ses revendications chez Pernod :

 Zéro licenciement ;
 Des mesures d’accompagnement dignes d’un groupe comme Pernod pour les salariés touchés.

Force Ouvrière, syndicat majoritaire, exige que le dialogue social soit au coeur du projet. Si aucun accord ne voit le jour, une action n’est pas exclue. La FGTA-FO soutiendra ses adhérents et l’ensemble des salariés.

 Voir en ligne  : FGTA-FO - Nouveau site internet

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

L’interview éco : Jean-Claude Mailly

France Inter | Samedi 6 décembre 2014 par Jean-Claude Mailly

Réactions du Secrétaire général de Force Ouvrière face aux mouvements de colère des chefs d’entreprises et les différentes remises en questions qui s’expriment autour des nouveaux dispositifs fiscaux et sociaux. Commentaires de Jean-Claude Mailly sur les premiers résultats des élections du 4 décembre dans la Fonction publique.

Le CICE, c’est beaucoup d’argent pour peu d’emploi

Compétitivité par Nadia Djabali

Les résultats sur l’évaluation du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en aura laissé plus d’un très perplexe. Divulgués jeudi 29 septembre 2016, les résultats d’une des mesures phares du quinquennat sont loin d’être à la mesure des sommes engagées.