La grève reconductible gagne les Ehpad 

Service Public par Clarisse Josselin

© Stephane AUDRAS/REA

Après les urgences, le Samu et les sapeurs-pompiers, les personnels des maisons de retraite sont appelés à cesser le travail, une nouvelle fois, pour dénoncer le manque de moyens et une situation désastreuse.

La fédération des personnels des services publics et de santé SPS-FO a déposé le 23 septembre un préavis de grève qui court jusqu’au 23 octobre. Une journée de mobilisation est également prévue le 15 octobre, date à laquelle Myriam El Khomri doit rendre à la ministre de la Santé son rapport sur les métiers du grand âge.

40 000 recrutements immédiats

Parmi ses revendications, FO exige la création immédiate de 40 000 postes supplémentaires dans l’objectif d’atteindre le ratio de un personnel pour un résident. Elle demande aussi des revalorisations de salaire, l’amélioration des conditions de travail ou encore l’augmentation des subventions, permettant la reconstruction ou la rénovation des établissements.

La conférence nationale des Ehpad et services à domicile s’est tenue le 5 septembre au siège de FO, avec 180 délégués. Dénonçant un manque d’effectif permanent ou une explosion des accidents et arrêts de travail, elle a été unanime sur l’absolue nécessité d’organiser la grève jusqu’à obtention des revendications.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Ehpad : Une grève et des manifestations à la hauteur des enjeux !

Une mobilisation inédite et exceptionnelle ! par Services publics et de Santé

Aides-soignantes, ASH, Infirmiers, ouvriers, agents administratifs, Cadres, Directeurs, médecins coordonnateurs, membres d’associations, familles de résidents, tous du secteur public ou privé, se sont mobilisés le 30 janvier, pour dire « Stop ça suffit ! », et affirmer les revendications communes qui unifient les personnels et leurs organisations syndicales pour revendiquer le « un pour un », et le retrait de la réforme de la tarification. Ils étaient nombreux sur le territoire, devant les préfectures, les ARS, les conseils départementaux. 31,8% de grévistes (chiffres du ministère de la DGCS).

Nonobstant la crise sanitaire et le confinement des personnes, les revendications de l’UCR-FO demeurent !

Déclaration de l’UCR-FO par Didier Hotte, Michel Beaugas, Union Confédérale des Retraités-FO

Dans le contexte créé par la crise sanitaire grave à laquelle toute la population est confrontée, le bureau national de l’Union Confédérale des Retraités–Force Ouvrière réuni le 25 mars 2020 par téléconférence, déclare que les retraités de l’UCR-FO ne sont pas résignés et continuent à agir pour la satisfaction des revendications des retraité-e-s et des personnels soignants qui en ont la charge.