La loi Travail de Dunkerque à Saint-Denis de La Réunion

Emploi et Salaires par Nadia Djabali

Manifestation du 14 juin 2016 à Saint-Denis. © FO Réunion

« La loi Travail ? Ici, à la Réunion, on est à la même enseigne que la métropole », remarque Éric Marguerite, secrétaire général de l’union départementale de l’île de la Réunion. Avant d’ajouter : « sauf qu’on est loin ».

Si la manifestation du 14 juin s’est déroulée à Saint-Denis, le 23 juin, le rendez-vous a été fixé devant les locaux du Medef à Sainte-Marie, à quelques encablures de la capitale. Il faut dire que les militants de FO n’ont pas apprécié les propos de Pierre Gattaz. « Nous ne sommes pas des voyous, et nous souhaitons le faire entendre », précise Éric Marguerite. Un appel à manifester a d’ores et déjà été lancé pour le 28 juin.

Malgré les 9 500 km de distance, à La Réunion on est très attentif à ce qui se trame. « Parce qu’ici, le droit du travail, c’est comme en métropole mais en pire », souligne le secrétaire général. Sur 750 conventions collectives nationales, 50 ne sont pas appliquées à La Réunion. Du coup, si le code du travail ne les protège plus, les salariés le sentiront passer.

Rupture d’Egalité

Depuis des années FO et les autres syndicats de l’île réclament à cor et à cri l’abrogation de l’article 16 de la loi Perben votée en 1994. Cet article stipule que les conventions collectives et accords sont applicables dans les départements d’outre-mer, uniquement si ces textes le précisent expressément.

Les conséquences de ce traitement discriminatoire se font sentir sur les conditions d’emploi, l’accès à la formation et sur les salaires minima négociés dans les branches. Malgré les promesses du gouvernement en 2012, rien n’a évolué.

Dans un contexte déjà fragilisé en terme d’égalité des droits, la loi Travail et notamment son article 2, ne ferait que précariser davantage les Réunionnais.


Nadia Djabali Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

La preuve des discriminations en pratique

Vos droits par Secteur juridique

L’efficacité de l’interdiction des discriminations implique l’existence d’un régime probatoire aménagé qui puisse permettre au salarié victime d’une discrimination d’avoir des chances de voir sa discrimination reconnue.

La lutte contre les discriminations sur le devant de la scène

Communiqué de Force Ouvrière par Didier Porte, Secteur juridique

Mardi 19 mai 2015, ont été présentées les 18 propositions issues du rapport de synthèse du groupe « dialogue sur la lutte contre les discriminations ».
Les trois ministres présents (Travail, ville et justice) ont apporté des réponses qui dans leur grande majorité satisfont FO.
FO se félicite des (...)