La négociation dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration : un autre rendez-vous raté

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

Communiqué de la FGTA-FO

L’attractivité du secteur attendra !

Les effectifs du secteur sont passés de 1,309 million d’employés à 1,072 million, soit un solde de 237 00 employés, et la réponse des organisations patronales est loin de mettre un terme à cette hémorragie qui met la profession en péril.

Pour la FGTA-FO, penser que proposer une grille des salaires avec trois ans de retard en partant sur celle de 2018 redonnera de l’attractivité au secteur et satisfera les salariés est un leurre.

Balayer d’un revers de la main tous les facteurs lourds d’attractivité et refuser de s’engager sur un calendrier social qualitatif avec des sujets aussi importants que : le payement et la majoration des heures supplémentaires, les coupures, le travail de nuit, le travail dominical, le treizième mois, c’est prendre tout simplement le risque de ne rien résoudre.

Les salariés qui restent par amour de ce métier continueront à effectuer le travail de deux ou trois personnes par « manque de bras » mais jusqu’à quand tiendront-ils ! Ils partiront certainement ailleurs et le cauchemar risque de continuer !

La FGTA-FO, très réservée sur une signature de l’accord, consultera tous ses syndicats du secteur d’ici début janvier et prendra ses responsabilités.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet