La pauvreté augmente à 14,7% de la population : un Français sur sept

Le chiffre par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

© Anthony MICALLEF/HAYTHAM-REA

Le taux de pauvreté a connu en 2018 une hausse importante de 0,6 point par rapport à l’an dernier, touchant désormais 14,7% de la population française, selon une analyse publiée le 16 octobre 2019 par l’Insee.

Soit pratiquement un Français sur sept. Ces données sont provisoires mais peu susceptibles de grands changements.

Un demi-million de plus

En un an, 500 000 personnes de plus sont ainsi passées sous le seuil de pauvreté, situé à 60% du revenu médian. Le total est désormais de quelque 9,3 millions de personnes contre 8,8 millions en 2017. L’Insee explique cette progression en partie par la diminution des allocations logement dans le parc HLM en 2018. Autre cause avancée : la forte baisse fiscale sur les revenus financiers des capitaux mobiliers, désormais soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou « flat tax », qui fait monter le seuil de pauvreté. Ainsi plus les riches sont riches plus il y a de pauvres.

Sur le même sujet

Encore des économies sur les allocations

Logement

Le gouvernement envisage une nouvelle réforme du calcul des APL, qui se ferait sur les revenus de l’année en cours et non plus sur ceux d’il y a deux ans. Le dispositif pourrait être mis en place en 2019. Montant de l’économie : 1,3 milliard d’euros. Après un coup de rabot de 5 euros sur les APL en (...)

Fiscalité : les mesures de 2018 ont favorisé les plus aisés

Toute l’actualité par Elie Hiesse, journaliste L’inFO militante

C’est confirmé : les mesures sociales et fiscales du premier budget initié par l’exécutif, consolidées sur l’année 2018, ont d’abord profité aux ménages les plus aisés. Elles se sont traduites, hors fiscalité indirecte, par un gain annuel moyen de 790 euros pour les 10% de ménages les plus riches et de seulement 130 euros pour les 10% les plus pauvres, d’après l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).