La prime d’activité fera des perdants

Actualités par Clarisse Josselin

La prime d’activité, récemment dévoilée, entrera en vigueur en 2016 pour soutenir le pouvoir d’achat des salariés les plus modestes. Elle remplacera, en les fusionnant, la prime pour l’emploi et le RSA activité. Elle sera versée chaque mois par les caisses d’allocations familiales aux travailleurs gagnant jusqu’à 1,2 Smic, sur demande, dès 18 ans. Les revenus du ménage ne devront pas dépasser un plafond. Les modalités d’application restent à définir avec les parlementaires, les partenaires sociaux et les associations d’insertion. FO craint qu’il n’y ait des perdants et demande plutôt la hausse du Smic. 

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

La nouvelle prime d’activité : pour qui ? Comment ?

Juridique par Evelyne Salamero

La prime d’activité, qui remplacera à partir du 5 février à la fois le RSA dit d’activité (perçu par les salariés les plus pauvres) et la prime pour l’emploi, est un complément de revenu mensuel auquel peuvent prétendre les travailleurs âgés d’au moins dix-huit ans qui perçoivent une rémunération inférieure (...)

Prime d’activité : FO préfèrerait de meilleurs salaires 

Economie

La prime d’activité, qui devrait entrer en action au 1er janvier 2016 et dont la structure avait été dévoilée dès novembre, concernerait quatre à cinq millions de travailleurs aux revenus modestes (dont 700 000 à un million de jeunes de moins de 25 ans), a annoncé mardi 3 mars le Premier ministre, Manuel (...)