La réforme de retraites

Revue de presse par Christophe Chiclet, L’Info Militante

© F. BLANC

À peine réélu, le président de la République, Emmanuel Macron, met à nouveau son projet de réforme des retraites sur la table. Le dernier projet, largement contesté dans la population, avait été activement combattu par FO en 2019-2020.

Public Sénat
Ligne de fracture dans la société, la réforme des retraites constitue une mesure phare du programme économique d’Emmanuel Macron. S’il s’est dit ouvert à la concertation, notamment sur les critères de pénibilité au travail, l’exécutif entend relever progressivement l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans en 2028. Seul moyen selon le gouvernement d’assurer la pérennité du système. Et la chaîne parlementaire d’ajouter : Quel est le gain de cette réforme ? s’interroge ce citoyen [Jean-Michel Keravel] Aucun sénateur ne remet en cause la nécessité de nouveaux financements, alors qu’aujourd’hui, il n’est pas prouvé qu’il y a un besoin de financement. C’est une réforme plus idéologique que financièrement viable. On sait que la moitié des personnes n’est déjà plus en activité à ce moment-là.

20 Minutes
Début avril, Emmanuel Macron avait estimé que les référendums dans le cadre de l’article étaient un instrument qui pouvait être utilisé, y compris pour une réforme des retraites. Mais si après les législatives et si la nébuleuse macroniste n’a qu’une majorité relative : Je ne peux pas donner la garantie que le 49.3 ne sera pas utilisé pour passer la réforme des retraites, a déclaré le ministre de l’Économie.

Europe 1
Il n’a jamais dévié de sa ligne. Au micro de Sonia Mabrouk, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et soutien d’Emmanuel Macron, est venu défendre le projet de réforme des retraites du président sortant. Variable et imprécis sur l’âge de départ pour certains, le ministre a tenu à préciser dans les détails de quoi il en est. Pour lui, Emmanuel Macron n’a jamais dévié de sa ligne. Nous voulons sauver le régime de retraite par répartition, a-t-il insisté sur Europe 1.

Le Monde
Malgré l’allongement de la durée de vie, de plus de trois mois chaque année jusqu’à récemment, la plupart des Français ne souhaitent pas travailler plus longtemps. Quand l’occasion se présente, ils partent à la retraite le plus tôt possible.

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet